Cuniculiculteur.trice

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - par Masan

Historiae animalium (Lib. I De quadrupedibus viviparis), Lapin, par Gesner, Conrad, 1516-1565, bibliothèque municipale de Lyon
Historiae animalium (Lib. I De quadrupedibus viviparis), Lapin, par Gesner, Conrad, 1516-1565, bibliothèque municipale de Lyon

Par évident à placer dans une conversation, ce terme vient de « Conin » ou « Conil » en ancien français, et du provençal Conil, de l’espagnol Conejo, de l’italien Coneglio. Avec ces pistes, vous devez avoir saisi le sens… L’orthographe Conil pour nommer le lapin a été progressivement écartée en raison du caractère péjoratif du mot au profit de la racine latine « Lepus-leporis » qui a elle-même donné lapereau. Un peu comme le goupil est devenu renard, mais c’est une autre histoire.

Vous aussi, devenez cuniculiculteur, ou cuniculteur, ou éleveur de lapins !!

L’élevage des lapins  / Alain Fournier

Mon lapin nain : le choisir, le comprendre, le soigner / Christophe Bulliot

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *