EnsembleALaMaison

Backtracking

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 24/04/2020 par Masan Dpt Sciences

Vous avez certainement vu ou entendu ce terme tout récemment dans les médias ("retour sur trace" en français). On parle également de "tracking" ou "source tracing".

Pixabay
Pixabay

Il s’agit d’une famille d’algorithmes qui sélectionnent une variable du problème, et pour chaque affectation possible de cette variable, testent récursivement si une solution valide peut-être construite à partir de cette affectation partielle. Si aucune solution n’est trouvée, la méthode abandonne et revient sur les affectations qui auraient été faites précédemment (d’où le nom de retour sur trace).
Face à la crise du covid-19, plusieurs gouvernements s’intéressent à cette solution pour comprendre la dispersion du virus à travers le monde. De nombreux internautes vigilants s’interrogent sur la protection des données personnelles et l’atteinte à la vie privée dans cette situation, alors que le but recherché est de mettre en place des solutions de sortie de crise les plus efficaces et durables possibles. L’idée générale est la suivante : identifier via leurs données, de géolocalisation notamment, des personnes susceptibles d’avoir été exposées au virus.

– Une équipe de chercheurs en épidémiologie de l’Inserm travaille actuellement sur des données de téléphonie mobile fournies par Orange afin d’observer la mobilité des Français et modéliser la propagation du virus. (L’Usine nouvelle, 3 avril 2020)
– Avec le virus, l’occasion de passer à la traque ? Les défenseurs des droits fondamentaux s’alarment d’une banalisation des atteintes à la vie privée. (Libération, 3 avril 2020)
– Déclaration conjointe de la société civile. Le recours aux technologies de surveillance numérique pour combattre la pandémie doit se faire dans le respect des droits humains (Amnesty International, 3 avril 2020)
– Coronavirus (COVID-19) : les rappels de la CNIL sur la collecte de données personnelles (Site de la CNIL, 6 mars 2020)
– Géolocalisation, backtracking : face au coronavirus, que fait la France ? (France culture, 29 mars 2020)

Pour aller plus loin, pourquoi ne pas (re)lire « CNIL : 40 ans et toutes ses données (personnelles)« , article publié en mai 2018 à l’occasion de la mise en place du RGPD ?

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *