Santé : quoi de neuf en 2018 ?

- Modifié le 03/01/2018 par Cécile Cap'culture santé

Vaccination, santé publique, financement de la sécurité sociale, information des patients, PMA, fin de vie, bioéthique : focus sur les changements annoncés pour 2018. Bonne année et surtout : bonne santé !

Calendrier
Calendrier

11 vaccins obligatoires

Onze vaccins, contre trois, deviennent obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Aux vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, s’ajoutent désormais ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons et la rubéole (le ROR), l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, contre le pneumocoque et le méningocoque C.

Les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 et qui ne seront pas en conformité avec leurs vaccinations obligatoires ne pourront pas être inscrits en crèches ou à l’école.  L’objectif :  ne pas exposer les autres enfants, immunodéprimés ou pas, à des risques potentiels liées aux maladies.
Pour laisser un temps de mise en conformité, les premières vérifications n’auront lieu qu’à partir du 1er juin.

Vaccination d'un enfant

Le site « pourquoi docteur » se propose  de faire le point sur les questions que se posent les parents au sujet de ces nouvelles obligations vaccinales.

Lire également notre article « Obligation vaccinale : entre défiance et choix éclairés »

Fin de la publicité dans les émissions TV pour la jeunesse

Au nom de la lutte contre l’obésité infantile, les publicités deviennent interdites dans les émissions destinées aux enfants de moins de 12 ans. Cette restriction s’applique durant la diffusion de ces programmes ainsi que pendant un délai de 15 minutes avant et après cette diffusion.

Le hic qui nous fait douter de l’efficacité réelle de la mesure : l’interdiction concerne uniquement les chaînes du service public !

Hausse du forfait hospitalier et déremboursement de médicaments

Le gouvernement a choisi d’inscrire dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale l’augmentation de deux euros du montant du forfait hospitalier, inchangé depuis 2010.

Depuis le 1er janvier le montant est passé  de 18 euros à 20 euros par jour en hôpital ou en clinique et de 13,50 euros à 15 euros par jour dans le service psychiatrique d’un établissement de santé.

Argent, Santé

Coltramyl, Miorel, Myoplege… Si vous êtes sujet au mal de dos, vous connaissez peut-être ces médicaments à base de thiocolchicoside sous forme de comprimés ou de gélules.

À partir du 2 janvier 2018, ils ne sont plus remboursés !

Optique et appareils auditifs : l’information des consommateurs est renforcée

Comme le rappelle la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, dès le 1er janvier, les consommateurs devront avoir accès à :

  • un affichage en magasin de la remise obligatoire d’un devis avant tout achat ;
  • un affichage lisible de l’extérieur, en vitrine, ou sur le site internet de vente, du prix et de l’intitulé des prestations effectuées par l’opticien ou l’audioprothésiste ;

Le contenu des devis actuels sera aussi clarifié en dissociant d’un point de vue tarifaire produits et prestations, les nouveaux devis devant faciliter les comparaisons et mieux renseigner les consommateurs sur les modalités de prise en charge par les complémentaires de santé.

Concernant les questions d’audioprothèse, il est rappelé également le caractère non-optionnel des services associés à l’appareillage auditif en spécifiant dans le devis le nombre de séances destinées à adapter ou régler l’appareillage auditif dont doit bénéficier a minima le consommateur.

Hausse du prix du tabac en mars

On connait l’effet de  l’augmentation des prix du paquet de cigarettes sur la consommation de tabac. Pour atteindre l’objectif d’un prix de 10 euros le paquet de vingt cigarettes d’ici à novembre 2020, le gouvernement a prévu des augmentations successives. La prochaine hausse est prévue pour mars 2018 et sera de 1,10 euro par paquet.

Le (petit) hic : pour que le prix du tabac ait réellement un impact sur la consommation des fumeurs, il faut que la hausse soit t importante. Ainsi, le comité national contre le tabagisme rappelle :

« la hausse des prix des produits du tabac par le biais de la fiscalité est un outil très efficace de réduction de la consommation de tabac mais en raison du caractère addictif de ces produits, il faut augmenter sensiblement la valeur du prix, d’au moins 10% pour avoir une réduction de la consommation »

Lire également notre article : « Trente ans de lutte contre le tabagisme »

Révision des lois de bioéthique et grande consultation publique

La révision des lois de bioéthique va être opérée par le gouvernement à la fin de l’année 2018 selon le calendrier prévisionnel suivant : États généraux de la bioéthique au premier semestre 2018, projet de loi « à l’automne » et adoption des nouveaux textes législatifs début 2019.

Afin de consulter la société civile sur des sujets de société très sensibles (PMA, Fin de vie : euthanasie, sédation profonde et continue…) le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a pour tâche d’organiser dans les prochains mois les États généraux de la bioéthique en sollicitant les Espaces régionaux de réflexion éthique.

Débats publics

Dans notre région, l’Espace de Réflexion Ethique Auvergne Rhône-Alpes est donc chargé d’organiser des débats publics sur tout son territoire sur les thèmes suivants qu’il propose à la réflexion des citoyens :

  • Greffe et don d’organes
  • Objets connectés/protection des données/secret/confidentialité
  • Neurosciences et intelligence artificielle
  • Fin de vie : euthanasie, sédation profonde et continue
  • Liberté d’aller et venir Versus Sécurité (médico-social, psychiatrie, gériatrie…)

Il est d’ailleurs possible que les bibliothèques de la ville de Lyon puissent accueillir l’un de ces débats publics…guettez l’agenda de nos manifestations culturelles !

Nos principales sources pour rédiger cet article : France Info, Le Monde, Service-public.fr

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *