Wave digger / High Tone (2005)

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 18/09/2019 par Alfons Col

Avec ce troisième album les Lyonnais de High Tone s'offrent un grand bol de liberté musicale quitte à bousculer leurs fans.

Pointure de l’electro-dub, la formation lyonnaise à l’envergure internationale est très bien installé dans le paysage electro européen en cette année 2005. Soutenu par le label Jarring Effects, fort de plus de 40 références en 7 ans, High Tone peut se permettre toutes les excentricités.

Même si le dub et la reverb restent leur socle musical, Wave digger opère un virage plus techno, utilisant parfois des rythmiques drum’n’bass (9 bass channels). Entre rythmes tribaux et stridences industrielles en passant par un funk futuriste (spacedunk) le groupe expérimente aussi pour la première fois une incursion dans le rap (Larsen) avec la présence du mésestimé rappeur américain The Real Fake MC.

 

Pour les aficionados du son des débuts, le groupe offre deux ou trois perles de dub électronique bien classique et aux samples toujours classieux.

L’album se termine en beauté avec un long morceau de douze minutes de trip cinématique à l’ambiance à la fois mélancolique et  apaisante. Le bien nommé  Afraid of nothing nous confirme que High Tone est capable de tout, aussi bien de nous propulser dans des contrées expérimentales que de nous émouvoir encore.

Fer de lance de la scène dub électronique française (avec les Tourangeaux de Ezekiel) High Tone vient de fêter ses 20 ans de carrière, toujours fidèle au dynamique label lyonnais Jarring Effects.

Voir dans le catalogue

Leur site

Découvrez aussi tous les albums d’High Tone dans Numelyo

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *