A redécouvrir

Mr. Tambourine Man / The Byrds

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par Julie

Premier album pour les Byrds, qui popularisent avec lui un nouveau genre : le folk-rock.

index
index Pochette de l'album "Mr Tambourine Man" des Byrds

Les Byrds, qui se sont d’abord appelés The jet set puis The Beefeaters, sont un groupe de rock américain originaire de Los Angeles et formé en 1964. A l’origine, le groupe se compose de Roger McGuinn (chant, guitare), Gene Clark (chant, tambourin), David Crosby (chant, guitare rythmique), Chris Hillman (chant, basse) et Michael Clarke (batterie). Tous ces membres sont des fans invétérés de Bob Dylan et des Beatles… Alors,  en août 1964 le groupe décide de travailler sur un titre composé par Dylan « Mr. Tambourine Man ». En électrifiant la version acoustique  les Byrds signent non seulement leur premier tube, mais lancent également un nouveau genre : le folk-rock. S’en suit un exceptionnel premier album, du même nom, qui sera accueilli par un incroyable succès et se classera  rapidement en tête des charts des deux côtés de l’Atlantique).


Dans la continuité du premier single, d’autres reprises confirment l’inspiration folk des Byrds. On retrouve d’autres reprises de Dylan avec «Spanish Harlem Incident» et «All I Really Want to Do», mais aussi du Pete Seeger avec «The Bells of Rhymey». A chaque fois, le folk est transcendé, sublimé par des arrangements rock .

Mais ce premier album ne sera cependant pas uniquement  constitué  de reprises et Gene Clark aura l’occasion de montrer tout son talent de songwritter en écrivant cinq superbes  compositions dans lesquelles on retrouvera souvent un style comparable à celui de John Lennon surtout sur «I knew I’d want you» et «Here without you» . D’ailleurs, ces similitudes dans l’écriture mais aussi dans l’interprétation leur vaudra d’être fréquemment surnommés « les Beatles américains » (ce qui ne manquera pas de les agacer, trouvant cette formule un brin réductrice à leur encontre!)

La personnalité torturée, tourmentée de Gene Clark, et le spleen qui habite ses textes a sans doute largement contribué au remarquable démarrage des Byrds, ses compositions donnant au disque une ampleur artistique inattendue. Alors attardons nous sur « Here Without You », magnifique ballade dont les paroles, à la fois complexes et sombres, accompagnées par des harmonies de tonalités mineures, créent une ambiance mélancolique ou bien  sur « It’s No Use », avec son solo de guitare aux accents psychédéliques, qui montre un coté plus dur, plus rock du groupe et replongeons nous dans la ferveur suscitée par les Byrds en ce printemps 1965!

 

Voir dans le catalogue

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *