A Redécouvrir

De anima / Jean-Philippe GOUDE (1992)

- par Département Musique

Le C.V. musical de Jean-Philippe Goude (né en 1952) est d'une étonnante diversité. De formation classique et de curiosité multi-directionnelle, il s'intéresse tour à tour au jazz, au rock progressif [Magma - Odeurs], aux débuts de la composition assistée par ordinateur, à l'illustration sonore pour l'audiovisuel, le cinéma et le spectacle vivant.

de anima
de anima

C’est dans ce domaine qu’il collabore avec Carolyn Carlson, Michel Portal,  après avoir fructueusement croisé les chanteurs Renaud  et Dick Annegarn.  Il se fait également une spécialité du générique télévisé, produisant de remarquables petites formes ciselées.

Extrait de l’album, générique de l’émission littéraire « Caractères »

 

Le voici livré à toute la richesse de lui même dans cet album solo paru en 1992 : nous offrant les tableaux d’une exposition de l’âme affligée,  « De anima » se déploie avec tous les raffinements d’une grande sobriété. Goude, en admirateur de l’esthétique minimaliste américaine sait évoquer beaucoup avec un matériau modeste : quelques vents et cordes, un soupçon d’électroacoustique,  une voix, celle sublime de Gérard Lesne – autre autodidacte éclectique – voix d’ambre et de miel à la texture androgyne incomparable, à l’époque où les falsettistes ne se prenaient pas encore pour Cecilia Bartoli.

Au mitan de ce langage très personnel on aperçoit ici et là les influences du répertoire baroque, de la musique de chambre au tournant de ce siècle, peut-être l’ombre hiératique de Pärt ou plaintive de Görecki. 

Un étrange sentiment de familiarité s’impose à l’écoute de cette musique suspendue, intemporelle et lumineuse, une sensation d’équilibre et d’élégance néo-classiques, au sens le plus flatteur.

Salve Regina :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *