A redécouvrir

Pascal Collasse – Les Cantiques Spirituels de Jean Racine (1992)

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 01/07/2016 par Bibliothèque municipale de Lyon

Moins connus que l'admirable Cantique de Jean Racine, œuvre vocale solennelle du jeune Gabriel Fauré, et « tube » du répertoire choral, voici les Cantiques Spirituels de Jean Racine, mis en musique par Pascal Collasse.

Ce dernier n’accéda jamais à la gloire de son illustre maître, Jean-Baptiste Lully. Collasse, élève puis secrétaire du Surintendant de la musique du Roi-Soleil se voit fréquemment confier la tâche d’écrire les parties intermédiaires dont le maestro n’écrit que le dessus et la basse. En 1694 il compose pour les demoiselles de Saint-Cyr les Cantiques Spirituels sur des textes de Jean Racine, textes d’une austère et noble beauté, tirés de l’Ecriture sainte. Racine, en rigoureux janséniste, y exalte l’amour divin, la charité, la sévère grandeur du chrétien luttant contre ses propres démons.

Mais cette austérité n’est point ici pesante ; composés pour des jeunes filles ces cantiques en ont respecté la légèreté dans l’écriture et l’instrumentation : trois voix de femmes, deux violons, deux flûtes traversières et un continuo. Aux symphonies de flûtes allemandes et de violons succède une alternance de récits, duos et trios.

La prononciation « françoise » (de nombreuses consonnes aujourd’hui muettes sont ici volontairement sonores), adoptée par Patrick Bismuth et son Concert Royal veut se mettre au service de la déclamation et tente de restituer l’intonation, la prononciation alors en usage. C’est que la musique, au-delà de son agrément intrinsèque, « n’est que pure explication des paroles ».

On retrouve avec bonheur au sein du trio vocal une des spécialistes du genre, la magnifique soprano Isabelle Poulenard.

Voir dans le catalogue

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *