A redécouvrir

Nicolas BACRI / Cantates (2003)

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 01/07/2016 par Civodul

La musique du compositeur français Nicolas Bacri a fait l'objet de commandes importantes dans tous les domaines et son catalogue est déjà imposant.

 

Il comprend à ce jour six symphonies (les deux premières étant dédiées respectivement aux compositeurs scandinaves Carl Nielsen et Allan Pettersson), de nombreuses œuvres concertantes, des pièces de musique de chambre et de musiques vocale…

Se démarquant à la fois d’un passéisme passif et de stériles outrances avant-gardistes Bacri s’inscrit, selon ses propres termes, dans un » classicisme intemporel », une « musique méta-stylistique ».On perçoit effectivement dans cet album la quête d’un juste équilibre, une harmonieuse fusion des influences et des styles, au service d’un genre jugé peut-être désuet par certains : la cantate. Sacrée ici, la cantate l’est d’autant plus que, non seulement elle s’appuie sur des textes issus des trois grandes religions monothéistes, mais qu’elle s’adresse essentiellement à la dimension Sacrée du cœur de l’homme. C’est là qu’elle puise sa manière et sa matière, interrogeant les questions simples et fondamentales de l’existence. La vie, la mort, l’amour, leur indéfectible entrelacement, la contradiction qu’ils recèlent et son possible dépassement dans la spiritualité. Ces cantates s’inspirent, outre les écrits des trois religions du Livre, également des textes de Shakespeare et du poète basque Artze.

Il se dégage de ces œuvres un lyrisme serein, grave sans dolorisme. Quoique cette musique ne soit pas à proprement parler « tonale », elle exhale un sentiment tonal apaisé et apaisant, magnifié par l’utilisation sobre de la dissonance, la richesse des coloris orchestraux, l’ampleur des tempi et la prédilection pour les registres médians (rôle central de la voix de mezzo).

Voir dans le catalogue

783.42

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *