CHANTER LE 1er MAI

Un 1er mai confiné mais musical

- temps de lecture approximatif de 3 minutes 3 min - Modifié le 02/05/2020 par Julie

Qui dit 1er mai dit Fête du Travail ! Mais cette fête du travail particulière du fait du confinement actuel, nous a donné l’ envie de nous pencher sur la façon dont le travail est chanté . Voici donc une playlist non exhaustive qui vous permettra de passer cette journée en musique…

Un peu d’histoire pour commencer : Wikipédia  explique que le 1er mai est une « fête internationale instaurée à l’origine comme journée annuelle de grève pour revendiquer la journée de huit heures, qui devint au XXe siècle une journée de lutte et de célébration des combats des salariés. Célébrée le 1er mai dans de nombreux pays du monde, elle est l’occasion d’importantes manifestations du mouvement ouvrier. »

La chanson de Marc Ogeret  « 1er mai« qui se termine par «dans les yeux du peuple labeur, un rêve, une liberté » est une parfaite illustration musicale de cette journée de célébration.

En ce qui concerne le travail, chacun a sa façon de voir les choses, certains sont des bosseurs acharnés et prônent le travail. Citons par exemple Donna Summer et son  célèbre , « She Works Hard For The Money » ou Mick Jagger avec « Let’s work »  dont le clip, kitchissime à souhait ne pourra que vous faire sourire. A leurs coté Britney Spears avec « Work B*tch« , the Offspring avec « Why don’t You Get a Job » ou encore Bernard Lavillier et « les mains d’or » qui voudrait « travailler encore, travailler encore forger l’acier rouge avec mes mains d’or ».

Pour les autres, le travail peut être une véritable corvée et certains expriment leur souffrance au travail. C’est le cas des Beatles avec « Hard day’s night » pour qui « It’s been a hard day’s night and I’ve been working like a dog (C’est le soir d’une rude journée et j’ai travaillé comme un chien) , Tennessee Ernie Ford avec « Sixteen Tons »  ou encore John Lennon et son « Working Class Hero« . On peut aussi citer Sam Cooke et « Chain Gang » ou encore Dolly Parton et son « 9 to 5″qui pense que  « Working nine to five what a way to make living (Travailler de 9 à 5 quelle façon de gagner sa vie)!  Mais certains arrivent à exprimer leur malaise sur fond d’humour grinçant c’est le cas des Charlots dans « merci patron »!

 

Enfin, une troisième catégorie se dessine : les procrastineurs ou ceux qui ne veulent tout simplement pas travailler et qui le clame haut et fort comme Lou Reed en 1983 avec  «Don’t talk me about work » ou les Ramones « It’s Not My Place« . Citons aussi Princess Erika et son titre teinté de reggae « Faut qu’j’travaille » ou Henri Salvador pour qui  «Le travail c’est la santé » mais « rien faire c’est la conserver »! Si pour Les Parisiennes « Il fait trop beau pour travailler« , pour Alpha Blondy  « Travailler c’est trop dur » ! Enfin, saurez vous résisterez  à l’envie de fredonner « Je ne veux pas travailler, je ne veux pas déjeuner, je veux seulement l’oublier… »  de Pink Martini et son célèbre « Sympathique » ?

Allez.. une petite dernière qui parlera à tout le monde pour terminer… On ne pouvait pas passer à coté!

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *