L’Info retrouvée

L’Inauguration des « boites à livres » quai de la Pécherie

- par département Lyon et région

Cette rubrique propose de revenir sur des événements survenus à Lyon et dans la région au cours des deux derniers siècles, dans les domaines les plus divers, à travers un article de la presse locale de l’époque, une photographie, ou une illustration

Inauguration des boites à livres, quai de la Pêcherie. Editeur Lyon Figaro. © Bibliothèque municipale de Lyon
Inauguration des boites à livres, quai de la Pêcherie. Editeur Lyon Figaro. © Bibliothèque municipale de Lyon

Le 29 mai 1988, Francisque Collomb, maire de Lyon, et plusieurs membres du conseil municipal, se retrouvent sur le quai de la Pécherie, et sous une pluie torrentielle, pour l’inauguration de dix boites à livres en inox nommées bouquinistes.

Un peu moins d’un an auparavant, exactement le 13 juin 1987, Jean-Pierre Seurat, président de l’association des bouquinistes, lançait ce marché, soutenu par la municipalité qui veut créer une animation sur les quais de Saône. Le but est de regrouper l’exposition et la vente de livres anciens et d’occasion ainsi que les vieux papiers en général.

Il faut néanmoins pour ce nouveau marché aux livres des projets, et le talent de quelques jeunes créateurs pour qu’il gagne une identité. La municipalité lyonnaise lance alors un concours s’adressant à de jeunes designers.

Le Lauréat s’appelle Cyril Perrotte. Il a 20 ans, et étudie à l’Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art de Paris. Son projet: des installations fixes en acier inoxydable (initialement prévues en bois) qui permettent aux bouquinistes de ranger leur matériel en toute sécurité. Privilégiant l’esthétisme plutôt que le volume, les petites boites ont une forme qui s’intègre « au parapet du quai ». Unanimes, les bouquinistes ne le sont pas, trop petites pour les uns, trop modernes pour d’autres… Une preuve que le jury qui a sélectionné le projet de Cyril Perrotte a préféré l’originalité au conformisme. Grâce aux boites de Cyril Perrotte, lit-on dans Lyon Matin du  30 mai 1988, « le quai de la Pêcherie aura un nouveau « look », et son marché aux bouquinistes n’aura pas à souffrir de la comparaison faite avec son ainé parisien. »

A lire

 

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *