Cohabitations : Gooood food, Garde-robes et Eden ADN…

- temps de lecture approximatif de 9 minutes 9 min - Modifié le 17/06/2016 par Laurent D

Depuis 1998 a lieu ce qui est devenu rapidement un rendez-vous majeur des designers avec le public : la Biennale de Saint-Etienne. Jusque-là portée par l'Ecole régionale des Beaux-Arts de Saint-Etienne, la manifestation est désormais organisée par la toute nouvelle équipe de la Cité du design, avec à sa tête Elsa Francès. Pour cette 5e édition, du 22 novembre au 3 décembre, le maître-mot est "cohabitations", du titre même de l'exposition centrale montée par la designer de renom Matali Crasset. La cohabitation la plus évidente est celle du design et de l'industrie, mais les multiples commissaires de la Biennale ont étendu le concept à toutes les dimensions de l'événement.

4fb6e9cda5826b1f9e7fa0665d2a634a7311292.jpg
4fb6e9cda5826b1f9e7fa0665d2a634a7311292.jpg
Depuis 1998 a lieu ce qui est devenu rapidement un rendez-vous majeur des designers avec le public : la Biennale de Saint-Etienne. Jusque-là portée par l’Ecole régionale des Beaux-Arts de Saint-Etienne, la manifestation est désormais organisée par la toute nouvelle équipe de la Cité du design, avec à sa tête Elsa Francès. Pour cette 5e édition, du 22 novembre au 3 décembre, le maître-mot est « cohabitations », du titre même de l’exposition centrale montée par la designer de renom Matali Crasset. La cohabitation la plus évidente est celle du design et de l’industrie, mais les multiples commissaires de la Biennale ont étendu le concept à toutes les dimensions de l’événement.
JPEG - 18.4 ko
Affiche de la Biennale 2006

[actu]La Biennale 2006 : par qui ? où ? quoi ? pour qui ?[actu]

L’équipe de la Cité du design :

- Pour connaître l’essentiel au sujet de sa Directrice Elsa Francès, allez jeter un coup d’oeil à son impressionnant CV et lire un entretien avec elle mené par un journaliste de la revue Archi Créé sur le site officiel de la Ville de Saint-Etienne

JPEG - 20.9 ko
Elsa Francès
Studio Caterin

- sur cette page du même site vous trouverez l’équipe au complet

Les lieux :

Il s’agit d’une balade-découverte qui s’étend du Nord au Sud, en suivant la ligne du tramway. Seront bien sûr intégrés les trois musées de la Ville de Saint-Etienne, partenaires principaux de la Cité du Design :
- le Musée d’Art et d’Industrie
- le Musée de la Mine

JPEG - 7.9 ko
Musée de la Mine
d.r.

- le Musée d’Art Moderne

- la Cité du design : actuellement en cours d’installation, cette nouvelle structure prend sa place sur l’ancien site GIAT, dans le quartier Carnot. Vous pouvez lire la présentation du projet sur le site officiel de la Cité. Les événements majeurs de la Biennale auront lieu à la Cité Bertiez et à la Fabrique 5000

- les commerces du centre-ville stéphanois

- l’église Saint-Pierre de Firminy ; au sujet de ce monument, vous pourrez lire cet article

- le parcours s’étend jusqu’à Saint-Chamond, Lorette, et L’Horme ; à lire sur ces hauts-lieux de l’industrie : Fonte, fer, acier : Rhône-Alpes, XVe-début XXe

Les participants :

- des designers professionnels et des étudiants de l’Ecole régionale des Beaux-Arts de Saint-Etienne
- des commerçants stéphanois

Les publics conviés :

- les professionnels, du 22 au 24 novembre
- tous les publics, du 25 novembre au 3 décembre
- les étudiants, du 23 novembre au 3 décembre
- les scolaires, du 27 novembre au 1er décembre

Pour davantage de détails sur la Cité du design et l’esprit de la Biennale 2006 :
- site de la Biennale du design 2006
- articles du Progrès de Lyon parus les 24 juin (Cohabitation entre la Cité du design et la Biennale), 10 août (Biennale 2006 : une nouvelle marque de fabrique), et 6 septembre 2006 (« Une initiative unique ») [1]

[actu]Les événements de la Biennale 2006[actu]

L’édition 2006 propose non seulement des expositions mais aussi des ateliers et des conférences. Et en prime, une Biennale off !
- parmi les 12 expositions dont vous trouverez le détail sur le site de la Biennale, « Gooood food » est l’occasion de découvrir les nouvelles tendances alimentaires, les rapports entre design, nourriture et arts de la table, sur fond de sciences et de techniques ; « Garde-robes » propose les incontournables défilés de 8 créateurs de mode ; « Eden ADN » aborde le vivant comme matière à design…
- les ateliers (ou « workshops », dans le langage des designers) sont l’oeuvre des étudiants de l’Ecole régionale des Beaux-Arts de Saint-Etienne
- la Biennale off est le lieu d’événements très divers : un concours international de design organisé par le Centre italien de valorisation du design, une exposition sur les techniques de lavage du linge au cours de l’histoire, une autre sur les perruques…
- vous trouverez tout ce qui concerne les conférences sur le site de la Biennale

Les publications en relation avec les différentes éditions de la Biennale du design :
- la revue de l’Ecole régionale des Beaux-Arts de Saint-Etienne
- les catalogue éditions 1998 à 2004

[actu]Les mutations de la Ville de Saint-Etienne[actu]

Pour l’équipe municipale de Saint-Etienne, l’enjeu de la Cité du design est de « s’appuyer sur la force créatrice du design pour le développement économique » de la ville.

L’emblème de cette force créatrice : la tour qui vient d’être érigée sur l’ancien site GIAT :

JPEG - 25.5 ko
Préfiguration de l’Observatoire
Agence LIN

Le projet architectural de Finn Geipel, qui doit redonner vie à l’ancienne Manufacture Royale d’Armes, est présenté en détails sur cette page du site de la Ville de Saint-Etienne et dans un article paru dans le Progrès de Lyon le 7 septembre 2006 (Sentinel design)

JPEG - 13.2 ko
Projet de la Cité du design
Agence LIN

De la Manufacture Royale d’Armes à la Cité du design :

- comme le souligne un autre article paru dans le Progrès de Lyon le 7 septembre (La Cité du design contribuera au développement de la ville), la Ville doit faire oublier la démolition, en 2005, des quatre bâtiments de la Manufacture d’armes, élément majeur de l’histoire économique de Saint-Etienne
- à lire, sur la Manufacture d’armes et le Musée qui lui a été consacré avant l’installation de GIAT : La M.A.S., un patrimoine à conserver et à développer et Un élément de notre patrimoine

Au-delà, c’est tout le quartier Carnot qui est restructuré :

- comme cela est explicité sur cette page du site de la Ville de Saint-Etienne, les rues vont être élargies et plusieurs centaines de logements résidentiels vont être créés

JPEG - 52.2 ko
Vue globale du projet de réaménagement du quartier Carnot
Agence LIN

- dans cet article de la revue Saint-Etienne : Histoire et mémoire de mars 2005, on peut voir sur une carte géographique du quartier ce qui a été décidé par la Ville et ce qui est contre-proposé par l’association des Amis du Vieux Saint-Etienne, assorti d’arguments

Pour avoir une vue globale de l’évolution de la ville à son échelle entière :

- Saint-Etienne : traces d’histoire
- Ville de Saint-Etienne

Et concernant le bassin stéphanois dans son ensemble :

le très beau livre Genèse d’une ville, Saint-Etienne : histoire et perspectives du pays stéphanois

La requalification des friches industrielles du bassin stéphanois :

Vous trouverez un panorama des grands chantiers en cours dans un article de la revue Entreprises Rhône-Alpes d’octobre-novembre 2006 (les grandes halles à Saint-Chamond, le Zenith de Saint-Etienne, l’Arsenal de Roanne, l’ancienne verrerie de Givors)

[actu]La collaboration design et industrie[actu]

L’idée-maîtresse de la politique de dévelopement de la Ville de Saint-Etienne, scandée aussi bien par Elsa Francès que par le Maire Michel Thiollière, est que le design doit contribuer au développement de la ville, constituer « un outil d’ambition économique ». D’ores et déjà, des entreprises telles que l’américaine Modern Ingineering, spécialisée dans le service à l’industrie de l’automobile, se sont implantées dans la région. A cela s’ajoute des initiatives qui semblent encore originales en France :
- le concours CommerceDesignSaint-Etienne : il s’agit de faire concourir des commerçant et artisants stéphanois qui font rénover leur établissement par un architecte ou un designer. Le concept, né à Montréal, a été adopté par Saint-Etienne en 2003. Vous pouvez aller visiter le site du concours pour des informations complètes

JPEG - 5.6 ko
Logo de CommerceDesignSaintEtienne

- le projet mené par Mécaloire : l’objectif de ce réseau d’entreprises est de faire collaborer industriels et designers. Pour comprendre les différentes étapes d’un projet de ce type, lisez les articles parus dans le Progrès de Lyon le 7 juillet 2006 (Mécanique et design, une association réussie) et le 29 septembre 2006 (Au départ, Mécaloire). Et sur Mécaloire en particulier, outre leur site, l’article du Progrès de Lyon paru le 18 septembre 2006 (Toute la mécanique de la sous-traitance)

[actu]Les manifestations du design, au-delà de Saint-Etienne[actu]

Pour en savoir plus sur ce qui se passe dans l’ensemble de la région Rhône-Alpes :

- Le design dans la région Rhône-Alpes
- Le guide design Rhône-Alpes
- la revue Recherche et industrie dont le hors-série de décembre 1992 est consacré au design industriel

Dans le monde :

- incontournable, à Milan : tout sur les différents salons dont le fameux salon du meuble
- également domaine d’excellence de la Finlande : découvrez les différents avatars du design finlandais et le concours Fennia Prize
- Des dizaines de concours sont organisés dans le monde entier ; c’est l’occasion pour des entreprises comme Peugeot ou Du Pont de montrer leur volonté de travailler avec des designers

Documentation régionale, 2006


[1] tous les articles du Progres de Lyon cités ici sont consultables à la bibliotheque de la Part Dieu

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *