logo-article

Une logique des troubles mentaux

Le diagnostic opératoire systémique et stratégique (DOSS)

Jean-Jacques Wittezaele et Giorgio Nardone

Pour faire contrepoids à la logique de la nouvelle classification du DSM, cet ouvrage propose une autre méthode, le DOSS, ainsi qu'une approche différente des troubles mentaux

 

Les auteurs de cet ouvrage ont pour but de proposer une alternative à la nouvelle classification du DSM qui décrit surtout des symptômes, par une lecture plus fine des processus menant aux troubles mentaux. Avec une approche originale de cet « autre » si différent qu’est la personne considérée comme malade mentale. A la fois technique, philosophique et éclairant sur une approche plus humaine de ces patients si particuliers. Le style d’écriture est assez technique et s’adresse plus aux professionnels ou aux amateurs éclairés.

Peut-on découvrir une logique derrière des comportements insensés ? Tenant compte des découvertes récentes du modèle systémique et stratégique de Palo Alto, les auteurs montrent que celle-ci se fonde sur trois mécanismes d’adaptation élémentaires : l’évitement, le contrôle et la croyance. En effet, lorsque ces moyens nécessaires pour faire face aux changements continuels de notre environnement se rigidifient, ils génèrent de la souffrance psychique : un évitement trop systématique peut entraîner des conséquences plus pénibles que la situation redoutée (isolement, renoncement, etc.) ; la tentative de contrôle de certains phénomènes (émotions, jugement des autres, etc.) peut conduire à leur exacerbation ; et une croyance anxiogène (« on me veut du mal ») peut engendrer des prophéties autoréalisatrices aux effets dévastateurs. La mise en évidence de ces logiques est d’autant plus innovante qu’elle pose les bases d’un mode de diagnostic original, qui oriente le thérapeute vers des procédures efficaces pour modifier l’équilibre dysfonctionnel identifié. L’intérêt de cet ouvrage est en outre de proposer une nouvelle classification, basée sur les interactions entre l’individu et son milieu, et non plus médicale et basée sur les symptômes, comme le DSM.

 

Une explication de la méthode du Diagnostic opératoire systémique et stratégique (DOSS) par les auteurs ::

En résumé, notre approche repose sur les principes suivants :

 

  1. Notre position épistémologique : « La communication est la matrice sociale de la psychiatrie » (G. Bateson). La communication peut « guérir » et une grande majorité de la souffrance et des troubles psychologiques et relationnels peuvent être traités efficacement par la communication. La métaphore médicale n’est pas la plus appropriée pour comprendre les phénomènes mentaux.

 

  1. Les patients ont les ressources pour trouver des solutions à leurs difficultés psychologiques et relationnelles, et c’est la tâche du thérapeute de les aider à surmonter leur incapacité temporaire à le faire.

 

  1. Nous devons formaliser notre pratique et élaborer une « méthode de traitement » (et non seulement parler des nos succès spectaculaires avec des cas spécifiques) que l’on pourra reproduire et évaluer.

 

  1. Il s’agit d’une approche pragmatique : nous utilisons toutes les ressources de la communication nécessaires pour aider nos patients à trouver des solutions adaptées à leurs problèmes. Nous n’essayons pas d’appliquer une théorie mais à formaliser une pratique efficiente. Nous ne partons pas d’une position idéologique mais de la « réalité du patient ».

 

  1. Nous n’essayons pas de définir des « états » du patient et de les classer (c’est-à-dire aller du particulier au général) mais nous essayons d’en préserver les spécificités et d’utiliser des moyens adaptés à la complexité de l’individu en construisant des « modèles de fonctionnement » de problèmes.

 

  1. Nous n’avons pas besoin de savoir ce qui a causé le problème dans le passé et d’où viennent les incapacités. Cependant, certains problèmes peuvent être liés à un certain événement du passé qui n’a pas été « traité » et qui empêche la personne de s’occuper du présent.

 

  1. Pour nous, les symptômes sont les conséquences d’une façon dysfonctionnelle de réagir à certaines situations problématiques. Nous essayons de comprendre comment les patients réagissent lorsqu’ils sont confrontés à de tels contextes : ce qu’ils font, montrent, disent, ressentent et pensent… et comment tout cela les empêche de trouver une solution.

 

  1. Ce sont les tentatives de solution volontaires et involontaires du patient et des autres personnes impliquées dans la résolution du problème qui maintiennent et renforcent le problème, qui « sont le problème », comme dirait Paul Watzlawick.

 

  1. Les tentatives de solution dépendent de la dynamique systémique et de la perception dysfonctionnelle de la réalité des patients.

 

  1. Il s’agit d’une approche non normative : les troubles psychologiques sont vus comme des dysfonctionnements de processus d’adaptation communs (« normaux »). Comme nous sommes confrontés à des changements continuels (internes et externes), nous devons trouver les moyens de nous protéger, d’éviter les dangers, de nous alimenter et de nous reproduire, de protéger notre territoire et nos possessions, de construire de bonnes relations avec les autres, etc. Et nous utilisons tous les mêmes moyens fondamentaux pour y parvenir : affronter, éviter, contrôler, explorer, anticiper, évaluer, accepter, renoncer… mais, parfois, la façon dont nous les utilisons est trop rigide, trop généralisée ou encore le moyen utilisé ne convient pas.

 

  1. Il s’agit d’une approche stratégique : chaque intervention est élaborée pour bloquer les tentatives de solution du patient et des autres personnes impliquées, et de changer leur perception de la situation.

 

  1. Le DOSS est un processus en constante évolution à différents niveaux :

– durant le traitement, le thérapeute régule ses interventions en fonction de leurs effets.

– C’est la solution qui valide le diagnostic.

– Les traitements réussis facilitent la modélisation des traitements suivants.

 

Entretien avec Jean-Jacques Wittezaele ::

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *