logo-article

Le captivé

un récit de Christophe Dabitch et dessin de Christian Durieux

Aliéné voyageur, fou voyageur, un seul impératif irrésistible pour Albert Dadas : marcher, avancer, aller plus loin pour oublier, pour s'oublier. Puis se réveiller dans un autre pays et se demander pourquoi. Être malheureux de ne pouvoir rester au même endroit, de ne pouvoir s'attacher aux personnes rencontrées. Telle est l'histoire du captivé, atteint d'une étrange névrose que le docteur Philippe Tissié va tenter de soigner avec une approche très novatrice pour l'époque. Un petit pan de l'histoire de la psychiatrie nous est dévoilé avec ce captivé !

Au 19ème siècle, Albert Dadas, simple employé de bureau, est soudain touché par un impératif irrésistible : partir ! Cet impératif est si fort qu’il en oublie tout et le met dans une sorte de transe dont il se réveille des kilomètres plus loin, dans un autre pays ou une ville éloignée. Il se réveille alors et tente de rentrer chez lui. Lors d’un de ses retours, alors qu’il est interné, il rencontre le jeune docteur Philippe Tissié, qui va découvrir son histoire et tenter de le soigner par hypnose. On explore avec lui, ce drôle de personnage et sa folie, dans une époque où la psychiatrie soigne encore à coups d’électrochocs et de camisole chimique. Une belle plongée historique dans une histoire pas très ordinaire.

Pour clore, un extrait du poème « Vagabond » de Robert Louis Stevenson :

« Que s’abattent les coups qui me sont destinés,

Advienne ce qui devra
Mais donnez-moi la face de la terre
Et la route qui m’attend
Richesse, espoir, amour n’importent
Ni un ami qui me connaisse ;
J’ai pour seul désir le ciel, là-haut,
Et la route qui s’en va. »….

 

Résultat de recherche d'images pour "le captivé dabitch"

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *