logo-article

Une histoire de la Nouvelle-France

Français et Amérindiens au XVIe siècle

La présence française s’affirme au Nord-Est de l’Amérique pendant le XVIe et le début du XVIIe siècle. De vastes territoires prennent ainsi le nom de Nouvelle-France. Par le biais de la pêche à la morue et du commerce des fourrures, les Français entrent progressivement en contact avec les populations amérindiennes.

L’ouvrage revient donc sur environ un siècle d’échanges entre Français et autochtones en plaçant l’objet matériel au milieu des attentions scientifiques car, selon l’auteur, « s’est à travers lui que les transferts culturels se concrétisent ». La méthode se justifie d’autant plus que les Amérindiens n’ont pas laissé d’écrits, l’objet est alors l’unique source d’information sur leur culture. Dans cette partie du monde, les objets ont servi à communiquer bien avant les échanges linguistiques.

L’ambition du chercheur est de suivre le parcours des objets dans le temps, d’un groupe à l’autre, d’appréhender les changements de signification lors des transferts et recontextualisations culturelles d’une part, et d’autre part, de mettre de côté l’approche européocentriste et de décrire les processus d’influence culturelle réciproque.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *