logo-article

Une femme en contre-jour

Gaëlle Josse

Esquisse subtile d’une femme libre et secrète, photographe de talent, au service des existences malmenées

En 2007, John Maloof, jeune agent immobilier à la recherche d’images pour illustrer un livre sur un quartier de Chicago, achète aux enchères des dizaines de milliers de photos, planche-contacts et pellicules non développées. Il se retrouve face à une œuvre incroyable et foisonnante, dont il ne parvient malheureusement à identifier l’auteur qu’après sa mort. Chose surprenante, il s’agit d’une nourrice, Vivian Maier, décédée à 83 ans, pour laquelle il organisera une exposition posthume, couronnée de succès.

Retourner aux sources de la vie de Vivian, élevée au cœur d’une famille dysfonctionnelle, évoluant entre New York et la vallée française du Champsaur, permet d’apporter des clés pour comprendre son œuvre et son caractère. Pionnière de la photographie de rue, elle ne cessa de poser son regard avec empathie sur les laissés pour compte de la société, photographiant à l’infini les travailleurs harassés, les enfants démunis, les femmes fatiguées, les infirmes et les clochards sans aucun voyeurisme. Femme indépendante, solitaire et énigmatique, elle dévoile son allure austère sans complaisance dans ses autoportraits.

L’écriture délicate et ciselée, le choix des mots et le rythme matérialisent en finesse un bel hommage à l’artiste, et rendent tangibles et visuels les cadrages et compositions des clichés évoqués.
Gaëlle Josse annonce dans la postface qu’(elle) a redouté tous les écueils. Celui du travestissement d’une biographie « romancée », installée dans la toute-puissance de l’invention ; celui d’une vie fantasmée (…); celui du fragment, du parcellaire, des « morceaux choisis »(…). Celui de la complaisance (…) ; celui du miroir (…). Elle les a dépassés avec brio !

Cette lecture ne peut que vous donner envie d’aller voir les photos sur le site officiel réalisé par John Maloof , de visionner le DVD documentaire « A la recherche de Vivian Maier » coréalisé par John Maloof et Charlie Siskel ou de feuilleter ce livre de photos, Vivian Maier, The color work de Colin Westerbeck.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *