logo-article

Symphony in C sharp minor / Poems of the sea

Ernest Bloch

Deux œuvres, deux moments différents dans le parcours d’un compositeur qui se distingue par sa sensibilité, transmise de manière passionnante dans cette version de l’Orchestre Symphonique de Londres sous la direction de Dalia Atlas.

Puissance et intensité ainsi que délicatesse et légèreté sont les deux éléments contrastés qui constituent la Symphonie en ut dièse mineur. Cette œuvre, d’une composition complexe, tend vers un art total en rassemblant des langages musicaux variés (orchestration, timbres des instruments, virtuosité de certains passages). Il faut faire preuve de maturité pour aborder une grande forme musicale telle que celle de la symphonie, et pourtant Ernest Bloch n’avait que 23 ans lorsqu’il l’a composée.

Néanmoins, l’œuvre est représentative de sa virtuosité de compositeur, par la maîtrise des techniques d’orchestration pour des grands effectifs, dont il développe un langage très riche qui nous rappelle des sonorités orchestrales germaniques, faisant penser à Wagner, R. Strauss ou Mahler.

Poems of the sea – dans sa version orchestrale – naît dans un moment de maturité musicale dans lequel le compositeur crée un discours qui s’enrichit par l’exploitation de toute une palette de couleurs, tout en restant clair à l’écoute. Cet équilibre parfait produit une musique réussie et émouvante.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *