logo-article

Soleil enculé

ARLT

Revoici le duo variable, discret et génial de Arlt. Pour cet album, une pulpe d'amis musiciens est venue entourer le noyau Sing Sing - Decazes. Et nos troubadours psychédéliques de chanter leurs névroses savoureuses en dérivante compagnie, sous un soleil trouble et fruité.

La folle accointance entre Eloïse Decazes (chant, objets musicaux variés) et Florian Caschera (chant aussi, guitare) évoque comme jamais le duo Fontaine-Areski des années 1970.
Le disque baigne dans cette ambiance multiple, entre free-folk, acid-song, berceuse lysergique et vapeurs tropicales. C’est une guitare sahélienne qui se faufile dans un transe douce, un martèlement lointain, comme si The Ex était un groupe hippie. C’est une clarinette, un piano-jouet ou un banjo détourés, affairés dans une cuisine musicale en douce ébullition.
De la transe chamanique qui se demande sans fin combien de temps dure L’instant même, au calypso cubiste de La violence est rose, l’oreille est à l’affût autant qu’elle plane.

Les commencements

 

Les amoureux de l’ « autre chanson », les abonnés des productions Crammed Discs ou Saravah seront ravis. Le trouble et la nostalgie prennent la lumière d’Arlt. Ils y sont chaleureux, intranquilles et caressants.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *