logo-article

Possibles

illustrations de Jean-Michel Marchetti

Publié par la très belle maison d'édition Aencrages & Co, Possibles est un magnifique ouvrage issu d'une collaboration artistique et poétique très réussie : qui des deux a initié le projet, on ne saurait le dire, mais une chose est sûre, ce que l’image de Marchetti ouvre à l’œil, la prose de Bergounioux s’en empare avec brio dans les mots.

Jean-Michel Marchetti sait en effet lier l’abstrait de ses peintures au réel viscéral de notre monde contemporain, avec justesse et simplicité, et des différentes strates de couleurs employées, dont les tonalités se répètent passant du blanc au noir à quelques touches de couleurs plus vives, émane un travail délicat que Pierre Bergounioux traduit par de courtes proses transcrivant elles-aussi les contradictions de notre monde.

Le rouge pour le sang des attentats, le rouge pour la guerre, le rouge symbole flamboyant d’un communisme vaincu. Le jaune parfois comme un souvenir d’un paysage tôt le matin, à la mi-octobre, l’automne. Le noir, tantôt écran de notre monde intérieur, tantôt oubli, ou bien transcription directe de notre société à la déroute. L’informe de l’abstrait se fait lui aussi évocateur en prenant la forme du gâchis, du chaos, de la sauvagerie qui existe, aussi.

Des couleurs et des formes comme un champ de possibles, et l’Art –sous toutes ses formes- comme le seul moyen de nous rappeler que le monde excède la vision pauvrette, l’idée simplette dont on s’accommode ordinairement. L’Art qu’importe son mode de représentation, pictural ou manuscrit, comme seul moyen de nous réveiller du songe étriqué que nous prenions pour la réalité.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *