logo-article

Polina

Bastien Vivès

Il paraît impossible de faire vivre la danse en BD, et pourtant Bastien Vivès y parvient avec une certaine grâce et virtuosité ! Oui ! Avec la bande dessinée Polina, il dresse l’étonnant portrait d’une danseuse classique.

Histoire :
Quelque part en Russie, une petite fille s’apprête à passer une audition dans une école de danse prestigieuse. Polina Oulinov réussit à intégrer la célèbre académie du professeur Bojinski, qui impose crainte et respect.

« La danse est un art, [dit-il], il ne s’apprend pas. Il faut l’avoir dans le sang. Ensuite, il faut travailler. Et avec moi, vous allez travailler tous les jours et croyez-moi, il va falloir vous accrocher ».

« Les gens ne doivent rien voir d’autre que l’émotion que vous devez faire passer. Retenez bien ça, Polina. Si vous ne leur montrez pas la grâce et la légèreté, ils ne verront que l’effort et la difficulté. »

Étalé sur une vingtaine d’années, on suit le parcours initiatique de Polina (librement inspirée de la danseuse Polina Semionova). Dès la première image, on ressent parfaitement les états d’âme de la petite fille que nous allons accompagner jusqu’à l’âge adulte.
Cet album est aussi une réflexion sur la création. Polina parle en profondeur de la relation unique qui s’établit entre le maître et l’élève.

Sébastien Vivès travaille ici en noir et blanc ou, plus exactement, avec un noir et blanc rehaussé de gris, qui donne une véritable singularité à son récit. La finesse extrême dans le trait, la fluidité, épouse la grâce des danseuses et donne vie aux personnages. Quelle virtuose leçon de dessin !

Entre un père peintre illustrateur et une mère travaillant dans le cinéma, la carrière artistique de Bastien Vivès (27 ans) semblait toute tracée. Ce jeune dessinateur, encore inconnu au milieu des années 2000, est en passe de devenir l’un des auteurs majeurs de sa génération.

Pas étonant que Polina, sous le label KSTR, ait été couronné du Grand Prix de la critique Bande dessinée et élu « Meilleur album de l’année 2011 » par l’ACBD (Association des critiques de BD).

Découvrez l’interview de Bastien Vivès à propos de sa BD Polina.

Et si vous aimez lire des bd sur la danse ou danser en lisant des BD, je vous invite à consulter notre Point d’actu « Quand la bande-dessinée monte sur les planches »…

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *