logo-article

Please Daddy

Sarah Mary Chadwick

Avec Please Daddy, Sarah Mary Chaddwick nous livre une sombre balade sublimée par cette voix si singulière.

Un album mélancolique, donc. Dès le premier titre “When will death come” on est touché par la voix déchirante de l’autrice-compositice, accompagnée tantôt par une simple guitare, tantôt par une orchestration foisonnante. L’artiste australienne écrit un album sur le deuil de ses proches, et c’est donc entre recueillement et mélodies torturées que les morceaux alternent.

Une oeuvre empreinte d’une émotion intense, à la fois sombre mais où subsiste une lueur d’espoir, comme dans le titre “Let’s fight” ou « If I squint ».

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *