logo-article

Mémoire et pardon

Catherine Chalier

Cette réflexion philosophique et théologique ouvre des perspectives pour tous, croyants ou non croyants.

Il y a dans le judaïsme une injonction à se souvenir de ce que l’on n’a pas vécu, des évènements heureux, comme la sortie d’Egypte. Pour l’auteure, la Shoah a imposé une nouvelle perspective, et le danger serait de s’enfermer dans une position de victime. Il s’agit au contraire d’en faire une nouvelle « sortie », psychique, spirituelle et historique. Dans le texte biblique même, la Terre promise est déjà peuplée. Comment interpréter ce don par Dieu d’une terre déjà occupée ? Abandonner sa haine ne va pas de soi, il faut s’ouvrir au sentiment qu’une autre vie est possible.

D’ailleurs en hébreu pardonner et imaginer viennent de la même racine.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *