logo-article

L’usage du vide

Essai sur l’intelligence de l’action, de l’Europe à la Chine

Romain Graziani

Il est des états désirables, tels le sommeil, la grâce ou le bonheur, qui semblent s’éloigner plus l’on s’efforce de les obtenir.

Dans ce petit essai fin et enlevé, Romain Graziani convoque le taoïsme pour résoudre ce paradoxe. Illustré de nombreux exemples européens ou chinois (on y croise aussi bien Machiavel que Lao-Tseu), L’usage du vide nous montre le chemin pour apprendre à vouloir le non-vouloir. « Fais corps avec l’infini, ébats-toi en restant invisible, déploie pleinement ce que tu as reçu du ciel sans chercher à voir ce que tu en retireras, demeure vide et voilà tout » nous dit le Tchouang-Tseu.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *