logo-article

Les Pendus de Londres. Crime et société civile au XVIIIe siècle

Dans un récit passionnant et foisonnant-tout autant que la mégalopole londonienne au XVIIIe siècle- Peter Linebaugh retrace  « par le bas » un fragment de l’histoire de la lutte des classes au travers de pauvres pendus.

A l’heure de la révolution industrielle, la population majoritairement prolétaire met à mal le principe de propriété privé, peu à peu érigé en absolu, en chapardant (la plupart du temps pour survivre) couvertures, chopes d’argent, ou matériaux de construction. Une juridiction sans pitié va donc se charger de punir de la peine capitale, ces menus délits mais aussi les déviances et les coutumes populaires, qui sont autant de menaces pour le nouvel ordre capitaliste. Les sources documentaires de ce livre essentiellement constituées d’archives judiciaires et de témoignages de condamnés, nous plongent ainsi  au cœur d’un système social en mutation, progressivement excluant et de plus en plus violent.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *