logo-article

La tentation

Luc Lang

Un western aux accents proustiens, qui interroge la relation d’un homme à ses enfants devenus adultes

Deux jours qu’il le traque, ce seize cors parfait. Lorsqu’il le blesse au cuissot, François, chasseur confirmé, choisit de l’épargner sans vraiment comprendre pourquoi. Il contrevient alors à la législation de la chasse en mettant le cerf blessé dans son pick-up, et en le ramenant dans son relais de chasse pour lui sauver la vie.

Est-ce parce que François, chirurgien renommé dans une clinique lyonnaise, est perturbé, qu’il a eu une hésitation d’une microseconde lors du tir et un comportement inhabituel envers la bête traquée ? Parce qu’il est ébranlé par les retrouvailles annoncées avec son fils Mathieu dont il ne partage  pas la vision du monde, par la trahison de sa fille Mathilde qui a vendu ses parts de la clinique ou par la sortie du carmel de sa fantasque  -ou folle- épouse ?

Les réponses à ces questions nous mèneront vers un roman noir, à la temporalité étonnante. Ode à la nature avec la présence de magnifiques paysages enneigés du parc de la Vanoise et du massif du Mont-Cenis et à la musique avec les Requiem, Salve Regina, Stabat Mater et Oratorio écoutés par François, ce roman nous surprend par la beauté de sa langue. Luc Lang est décidément un styliste virtuose, formellement exigeant, qui nous réjouit par des descriptions ciselées, la maîtrise parfaite du rythme et la puissance des images transmises. Extraordinaire !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *