logo-article

Dédale

Quand Alice au pays des merveilles rencontre le jeu vidéo.

Si vous avez aimé les logiques improbables de Monument Valley, l’ambiance onirique d’Alice au Pays des merveilles, et le côté pragmatique de Lara Croft, il se peut que ce manga trouve sa place quelque part dans vos amourettes littéraires du moment…

On démarre cette lecture plongés jusqu’au cou dans l’action, sans bien comprendre où l’on se trouve, mais c’est aussi le cas des deux héroïnes que nous suivons : deux  étudiantes qui travaillent dans une boite de jeux vidéo comme débuggueuses. Alors très vite on oublie nos questions pour nous plonger avec elles dans l’aventure.

Le concept est simple mais original : si vous êtes gamer, vous avez sans doute déjà rencontré un bug de jeu, qui vous aura fait perdre injustement ou au contraire gagner à la déloyale. A un pixel près, vous avez pu atteindre une plateforme normalement inatteignable et accéder ainsi à un raccourci, peut-être ? Ici, c’est dans un bug du monde réel que les deux jeunes filles se sont engouffrées. De l’autre côté, un univers qui semble virtuel mais ne l’est pas, et surtout, où toutes les règles qui le régissent sont à apprendre. Un « escape game » géant et sans limites…

Takamichi a construit son récit comme il a imaginé le labyrinthe dans lequel on évolue : en ne dévoilant l’essentiel qu’au compte-goutte, au moment où on ne l’attend plus. C’est ainsi que petit à petit, au fur et à mesure que les deux héroïnes comprennent et s’approprient ce monde fou, on découvrira leurs passés, leur psychologies, leurs  sentiments… cela amène une dimension profonde à cette histoire et c’est juste la touche qui lui manquait !

Un seul bémol, mais de taille : l’explication derrière tout cela, que l’on découvre au tome 2, peut être décevante, ou en tout cas est bien moins imaginative que ce à quoi on s’était habitués.

Mais ça,  c’est à vous d’en juger !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *