logo-article

Comme un arbre en fleurs

Florence entre Moyen Age et Renaissance

Silvia Diacciati, Enrico Faini, Lorenzo Tanzini, Sergio Tognetti

Un petit ouvrage écrit par des historiens italiens sans doute amoureux de Florence à l’époque où la ville rayonnait de plus belle, devenant un centre-phare de la culture humaniste.

Rédigé de manière très abordable et imagée, il raconte l’essor de la ville rendu possible grâce aux richesses des entrepreneurs et au soutien des corporations, appelées les Arts. On y aborde les mœurs et les mentalités, la culture du quotidien et les évolutions du système politique. Les auteurs mettent en lumière le rapport des Florentins au pouvoir, rappelant que « Le Prince » de Machiavel fut écrit au moment où l’auteur lui-même, analyste passionné des mécanismes du pouvoir, était engagé dans les charges politiques. Cette période concordait avec la mort de Laurent Le Magnifique liée à de grandes polémiques autour des différentes formes de gouvernement.

Ce fut aussi à un autre grand Toscan, Giotto, que la ville fit la commande de décorer le Bargello. Les fresques qu’il peignit n’existent plus, mais à l’époque, elles furent très célèbres et les artistes tentèrent même de les imiter. Le peintre y représenta la Commune sous les traits d’un vénérable vieillard, à l’image des personnifications de la Charité ou de la Justice, ce que personne n’avait peint avant lui. Ainsi, « le génie de Giotto avait donné une forme artistique à une idée qui émergeait dans la politique de ces années : le bien commun ».

Bref, c’est un livre pour tous ceux qui se passionnent pour la capitale toscane, admiratifs de ses exploits et de son rayonnement.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *