logo-article

Cheveux en bataille

Marc-Aurèle Vecchione

Un documentaire qui mêle sans complexes musique, politique et revendication capillaire !

La longueur, la couleur ou l’aspect des cheveux ont toujours été des moyens d’affirmer son identité. Le réalisateur et grapheur Marc Aurèle Vecchione s’est déjà penché sur les musiques afro-américaines, les tatouages ou encore le graffiti. Il passe cette fois en revue les coiffures emblématiques des principaux mouvements de la contre-culture jeune depuis les années 50. Au cours de ce voyage dans le temps à la fois futile et documenté, on apprend ainsi que les bigoudis étaient utilisés en secret par un grand nombre de rockers (Elvis lui-même aurait eu recours à cet accessoire) ou que le blanc d’œuf fait de très belles crêtes, au prix d’une odeur vite désagréable. Mais on revient aussi sur le lien fondamental entre la coupe afro et la Black Pride dans l’Amérique des années 60 et 70, ou la dimension spirituelle des dreadlocks.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *