logo-article

California Crazy

Very good trip dans l'onirisme architectural

Jim Heimann

Métropole tentaculaire de Los Angeles, Californie du sud, des milliers de miles d’interstates highways… et un donut géant.

California Crazy est la réédition d’un fascicule de Jim Heimann paru il y a 40 ans et consacré à l’architecture programmatique. Taschen ressort aujourd’hui cette édition augmentée des collections photographiques qui ont accompagné le regain d’intérêt pour ce genre architectural insolite.

L’« architecture canard » comme l’a surnommée Robert Venturi désigne un type unique de bâtiments à vocation publicitaire arborant des formes insolites aux couleurs voyantes.

Châteaux-d’eau théière, ice-cream géante, hot-dog XXL

Pépites du bord de route qui traduisent le contenu par le contenant et surprennent le regard perdu à travers la vitre.

Une architecture du bas-côté, du road-trip à grande échelle, de la pérégrination asphaltée qui fait la part belle à l’imaginaire.

Los Angeles s’est développée tardivement sous l’égide de l’automobile et de l’industrie du cinéma. Exemple parfait de la propension de l’architecture à se nourrir des manques, ce style étonnant a fleuri dans un territoire métropolitain à l’Histoire sommaire.

A défaut d’une profondeur de champ historique, elle a conquis le territoire par l’étendue de ses tentacules routières. Et sur leurs bords, autant de marges à remplir et d’imaginaires à combler.

Résultat de recherche d'images pour "california crazy"

Le terrain propice est là. L’impulsion, elle, se niche dans divers phénomènes socio-culturels.

D’abord l’apparition dès les années 1920 des lieux de loisirs destinés à la middle class américaine (parcs d’attractions, salons et foires). Puis bien-sûr, Hollywood, avec ses décors peints gigantesques visibles de tous, qui donnèrent le ton et décomplexèrent le paysage, pour de bon !

Affublée de panneaux, statues, enseignes lumineuses et autres appendices saugrenues, l’architecture programmatique prolifère. Elle se déclinera tout au long du 20e siècle en une multitude de formes et couleurs pop qui caractérisent de nos jours l’identité visuelle californienne.

Gorgeous !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *