logo-article

Alexandre Jacob

journal d'un anarchiste cambrioleur

« La propriété, c'est le vol ! » Pierre-Joseph Proudhon

C’est en suivant le récit extraordinaire et biographique du marseillais Alexandre Jacob que les talentueux auteurs de cette BD vont nous plonger au début du XXème siècle et au cœur de la cause anarchiste.

Alexandre Jacob, personnage haut en couleurs et en convictions nous relate les épisodes marquants de sa vie : son combat idéologique, ses multiples cambriolages dans les églises et les maisons bourgeoises, la montée en puissance de son « équipe de travailleurs de la nuit », ses nombreux procès jusqu’au dernier qui l’envoya pour 22 ans au bagne de Cayenne. Pas une minute d’ennui dans ce récit tant dans la forme que dans le fond.

Scénario et dessin nous poussent à nous interroger sur les idéologies complexes des temps modernes : l’anarchisme comme rempart à l’iniquité, le socialisme sensé en être l’alternative. Sujets complexes, qui comme le traitement graphique n’est ni tout noir ni tout blanc mais bien en nuances de gris… Un trait souple et agréable, des personnages croqués avec humour et énormément d’empathie. Un scénario efficace, grandiloquent, drôle, tour à tour léger et grave. Scénario et dessin se complètent à merveille. Tout concourt à créer une atmosphère délicieusement désuète et poétique.

Beau et intelligent.

Un hymne à la liberté qui fait du bien !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *