Théâtre

Pièces loufoques

- Modifié le 19/06/2018 par Helena

Le mot loufoque désigne ce qui est un peu fou, bizarre, extravagant, absurde, farfelu, grotesque, incroyable, ridicule, contraire au bon sens, d'une drôlerie surprenante. Voici une sélection de pièces classiques et contemporaines, drôles et loufoques.

Festival d
Festival d'Avignon / 2015 / Ubu - Alfred Jarry - Olivier Martin-Salvan / © Émile Zeizig - mascarille.com

Etymologie du mot loufoque
Si de nos jours nous nous amusons à parler le « verlan », au 19e siècle, on parlait le « lem » ou le « loque »…
Ce langage codé fut inventé et mis au point par la Corporation des bouchers parisiens. Ces gens le pratiquaient entre eux pour éviter de choquer leur clientèle par leurs propos salaces !
Cela consistait à ajouter l’une des deux syllabes (« lem » ou « loque ») à la fin d’un mot et à intervertir la première lettre avec le « l » de « lem » ou de « loque ». D’après Daniel Lacotte dans la Petite anthologie des mots rares et charmants, « fou » fut ainsi traficoté en recevant le rajout de « loque » et devint fouloque, puis loufoque en intervertissant le « l » avec le « f ».
Le mot loufoque est devenu commun et a aujourd’hui sa place dans le langage familier grâce à Pierre Dac dont le père était boucher.

« Les classiques » : pièces éditées avant 1975

-Sainte Europe / Arthur Adamov / 1966 [Livre]
Les rêves grandioses et loufoques, pas toujours distincts de la réalité, de l’Empereur Karl, qui tient à la fois de Charlemagne et de Charles de Gaulle. Autour de lui se rejoignent et s’affrontent les Grands de ce monde, avides de faire triompher leurs intérêts contradictoires…
8 h – 3 f + figuration

-Clérambard / Marcel Aymé / 1950 [Livre]
Comédie grinçante
Le comte de Clérambard, un homme sans pitié et sans foi, a condamné sa famille aux travaux forcés : tous tricotent des pulls pour sauver le château de la ruine, en attendant que son fils Octave épouse par intérêt la fille Galuchon. Le comte de Clérembard se plaît à tuer les animaux. C’est pourquoi, Saint François d’Assise vient le voir pour le ramener à d’autres sentiments. Clérembard se lance dans la voie de la sainteté et des extravagances…
8 h- 7 f

-Je dirai que je suis tombé / Roland Dubillard / 1964 [Livre]
Il y a Félix, son fils, sa mère, mais aussi Beethoven, qui a eu un cheval, comme Angélique d’ailleurs, qui préfère son alto à ses amants. Il y a Bach, bien sûr, mais lui ce n’est pas pareil. Et la vache Olga qui ne rit pas. Et l’œuf, qui angoisse, car il sait que pour lui l’essentiel reste à faire. Et puis cette fichue Fontaine de Médicis qu’on commande à Félix. Comment honorer une telle commande !
Des figures pudiques et scandaleuses aux aventures troubles et des dialogues imprévisibles. Voir aussi d’autres pièces de Dubillard.
3 h – 1 f

-Le dindon / Georges Feydeau / 1896 [Livre]
Pontagnac, suit une femme dans la rue… Maris coureurs, femmes légères, vraie-fausse vertueuse, sottes cocottes, gandins pantins, domestiques tyranniques, adultère et quiproquos les plus invraisemblables… dans une frénésie débridée de situations qui s’entremêlent…
11 h + 6 f

-Ce formidable bordel ! / Eugène Ionesco / 1973 [Livre]
Comédie psychologique
Un patron de bistrot commente l’absence prolongée du « personnage ». Justement il revient. Le « personnage » est étrangement muet… C’est l’ébahissement d’un homme plongé dans le délire du monde.
Autour de cet individu, les valeurs disparaissent, les idéaux explosent… Collègues de bureau, voisins d’immeuble, patrons de bistrots, révolutionnaires, maîtresses ou concierges, agissent, bougent… pathétiques, violents ou loufoques… mais ils n’ont aucune prise sur ce solitaire…
6 h – 5 f

-Ubu roi / Alfred Jarry / 1896 [Livre]
Comédie satirique
15 h – 15 f
La pièce n’est pas seulement une farce et une parodie loufoque. « Jarry vise l’Homme, dont il sonde, avec cette œuvre, l’indicible bêtise, la lâcheté et la sauvagerie au moyen d’un langage tout de verdeur et de cocasserie. » (Source)

-Il faut que le sycomore coule / Jean-Michel Ribes / 1971 [Livre]
Comédie – 2 Par
Histoire racontée par un grand-père – Dieu – à sa petite fille. Un navire « Le Sycomore », part sur les mers avec un capitaine loufoque ayant eu plusieurs vies. A bord, différents personnages dont le fils du grand-père, une actrice, un espion double, un « éminent » professeur… Une mutinerie éclate et le bateau coule. Tous se retrouvent sur une île. Un ancien matelot se proclame roi. Il est assassiné. Le nouveau président est tué à son tour. Le grand-père aussi est assassiné et seule la petite fille reste…
12 à 14 personnages (10 h – 3 f)
Voir d’autres pièces de Jean-Michel Ribes, notamment le Théâtre sans animaux, un de nos coups de cœur !

-De Moïse à Mao, 5000 ans d’aventures et d’amour / Jérome Savary / 1973 [Livre]
Comédie
5000 ans d’aventures et 40 gags à la minute mâtinés de poésie et de musique… paillettes, illusion, strass ou loufoqueries…
Textes de Pierre Larousse, Molière, Shakespeare, Cervantès, Savary lui-même – en bonne compagnie le bougre – Chateaubriand, Victor Hugo, Lincoln, et le Magic Circus… Chansons de Topor.
12 h – 6 f

-Tête de méduse / Boris Vian / 1970 [Livre]
Comédie
Vaudeville pataphysique dans la tradition ubuesque. Du vaudeville tous les ingrédients sont réunis : femme volage, amants successifs, cocu obstiné, placards et quiproquos. De la pataphysique (science des solutions imaginaires, pour les ignares), Vian en dégage la logique loufoque, la poésie échevelée, l’invention effrénée.
Un mari en quête de souffrance, une femme fidèle à son amant, et un mutant dévoué au mari de sa maîtresse chamboulent le quotidien d’un jeune rêveur…
4 h – 1 f

Les pièces contemporaines

-Théâtrogrammes / Jean-Paul Alègre / 2005 [Livre]
Une vingtaine de pièces courtes qui mettent en scène avec malice et fantaisie l’univers du théâtre : les personnages, soumis à la seule volonté d’un auteur, s’interrogent sur leur condition et se vengent sans vergogne ; 2 comédiens qui répètent un texte terriblement ennuyeux s’insurgent ; un adjudant ordonne au public de se mettre au garde-à-vous, en vain…
Jeux de langage et jeux de scène, entrecoupés d’aphorismes loufoques…

-Anges du chaos / Michel Azama / 2001 [Livre]
La maison familiale cambriolée. Certitudes et habitudes basculent. Notre monde raconté par ricochets, touches légères, émotion, poésie, rire. Espoir de la rencontre possible avec l’amour. Les scènes alternent parole, moments chantés ou chorégraphiés. Ça balance entre jazz et java. Les marionnettes troublent de leur commentaire ironique loufoque cette partition à 4 voix.
2 h – 2 f + 2 marionnettes

-Nuit d’ivresse / Josiane Balasko / 1990 [Livre]
La rencontre, dans un petit bistrot en face de la gare, d’un présentateur de TV un peu ringard et de Simone, une paumée qui sort de prison.
2 h – 1 f
Et bien d’autres pièces de Balasko !

-La Pierre / Edward Bond / 2006 [Livre]
Un jeune homme d’origine modeste vient de quitter le nid familial avec 7 Talents d’or en poche, chaque pièce symbolisant une vertu. Sur la route, il croise un tailleur de pierres qui, après avoir feint de le voler, lui propose de l’engager à condition de livrer une petite pierre dans sa maison. La route est longue et les embûches nombreuses !
Cette fable parabolique avec chansons et poèmes se compose de sept scènes-rites de passage, alternant sérieux et poésie loufoque.
5 h – 2 f (peut être interprété par 4 acteurs)

-Petit théâtre sans importance / Gildas Bourdet / 1987 [Livre]
Comédie
Des textes drôles et parfois loufoques sur l’amour…
10 personnages – 5 couples – dans des situations variées, de la boîte de nuit à la loge de concierge, de l’appartement d’un jeune couple au trottoir d’une prostituée en passant par le hall d’accueil d’une maternité, la rencontre d’un homme et d’une femme, rencontre familière ou inattendue…
1 h – 1 f

-Des gens comme ça / Claude Bourgeyx / 2014 [Livre]
Une succession de saynètes mettant en scène des personnages fissurés et décalés : un quidam qui s’octroie un brevet d’antiracisme parce qu’il mange du couscous, une femme qui réintègre l’utérus maternel à force d’avoir forcé sur la crème anti-âge, un angoissé qui se demande si c’est lui ou son jumeau qui est mort à la naissance, etc.

-Tableaux d’une révolution / Tino Caspanello / 2015 [Livre]
Voir notre coup de cœur !
3h -1f

-Discours à la Nation et autres récits / Ascanio Celestini / 2013 [Livre]
Un de nos coups de cœur !

-La tour de la Défense / Copi / 1975 [Livre]
Le 31 décembre 1977. Un couple d’homosexuels blasés, une jeune mère meurtrière, un travelo mythomane et Ahmed, beau comme Dieu lui-même, sont tassés dans un appartement moderne, au treizième étage d’une Tour de la Défense, en attendant la nouvelle année. Une version loufoque de l’apocalypse, avec dégustation de serpent farci au rat, crash d’hélicoptère et incendie généralisé.
4 h – 1 f

-La solitude du mammouth / Geneviève Damas / 2017 [Livre]
Monologue
Bérénice a la quarantaine et a consacré sa vie à sa famille. Son mari lui annonce qu’il ne l’aime plus, qu’il en aime une petite étudiante, avec une poitrine généreuse et des jambes interminables. Elle décide alors de se venger et de se faire justice elle-même.
La pièce montre également que la destruction de l’autre amène automatiquement à une destruction de soi et de ses propres valeurs morales et éthiques. Jusqu’où serions-nous prêts à aller pour réparer une injustice dont nous nous sentons victimes ?
Un monologue drôle, cruel et déjanté.
1 f

-Flexible hop hop ! / Emmanuel Darley / 2005 [Livre]
Cette pièce raconte l’histoire de 2 employés en usine aux prises avec une pépinière de réinsertion. Un et deux sont employés chez Interklang, l’usine où l’on produit les meilleurs KLANG ! du marché. Pourtant, même sans machine et avec toutes les aides possibles, c’est encore trop cher pour leurs patrons.
Un texte hilarant. Une pièce drôle et militante à la fois. Texte génial !
5 h – 2 f

-Tiens ! On a sonné… / Bruno Dollone / 1997 [Livre]
Petit ouvrage farfelu constitué de saynètes où le virtuel rejoint le réel dans un heureux imbroglio.
26 h – 7 f – 1 équipe de football – 1 groupe de jeunes (tous les rôles peuvent être tenus par 4 ou 5 comédiens).

- Quand Speedoux s’endort / Louise Doutreligne / 1996 [Livre]
Monsieur et Madame Speedoux : elle, soliloque afin de lutter contre la solitude et la folie – lui, ne songe qu’à dormir. Ainsi, Mme Speedoux se parle, tandis que Monsieur mange ou sommeille…
1 homme – 1 femme

-La baraque / Aiat Fayez / 2015 / [Livre]
Comédie grinçante
Grand et Petit mènent une vie simple et tranquille, rythmée par des petits boulots et des chamailleries quotidiennes. Jusqu’au jour où ils se lancent dans un système artisanal, et plutôt cocasse, de fabrication de bombes. Ils se retrouver rapidement pris dans un engrenage qui les dépasse. La pièce met en lumière avec un humour grinçant la compromission des politiques, la duplicité des grands marchés et de leurs fournisseurs.
Une pièce coup de cœur !
5 h – 1 f

-La prière des vaches / Roland Fichet / 1997  [Livre]
En Bretagne, il y a trafic de viande. Jean-Marie Le Guyader vend ses vaches folles aux moines. Ceux-ci, pas si bêtes, en tirent profit. Découle de ce simple trafic une cascade d’événements en série. Bientôt, c’est l’apocalypse : les vaches se rebellent, envahissent les plages. Le ministre s’en mêle, l’Europe aussi, jusqu’au Pape, heureux de voir des vaches à genoux ! Une épopée burlesque qui, mine de rien, dénonce la folie carnassière des hommes, l’Europe libérale.
20 h+ 20 f

-Les dingues de Knoxville / Joël Jouanneau / 1997 [Livre]
Dans le Zanskar… Un travesti aveugle vivant de ses charmes, un détective qui va découvrir qu’il est lui-même l’assassin, un chômeur qui prépare l’examen d’entrée à Euro Disney, l’auteur brouille les pistes en explorant une veine loufoque jusqu’au délire ponctué d’humour noir. “Pour la pendaison, le plus dur c’est de faire le nœud…”
7 h – 2 f

-Brasserie / Koffi Kwahulé / 2006 [Livre]
Un pays africain frappé par une guerre civile qui a tout détruit sur son passage sauf une brasserie, que les 2 nouveaux chefs ont pour mission de remettre en marche.
Une farce loufoque sur les guerres africaines fratricides. Les scènes sont enlevées, l’humour et l’imaginaire circulent alertement dans cette comédie politique et satirique.
3 h – 1 f

-Popper / Hanoch Levin / 2014 [Livre]
Voir notre coup de cœur !

-Le jeu de Hotsmakh / Itsik Manger / 1989 [Livre]
Comédie
Dans le secret de la nuit, un conte, une légende. Varsovie années 30… La société juive menacée de dissolution… et l’auteur écrit un conte joyeux et loufoque avec sorcières, airs magiques et sortilèges…
4 h – 5 f + nombreux rôles secondaires (8h, 13f)

-Pièce en plastique / Marius von Mayenburg / 2016 [Livre]
Comédie cinglante
Accaparés par leur travail et déroutés par la puberté précoce de leur fils, un couple engage Jessica, une femme de ménage, pour les soulager. Jessica devient rapidement essentielle à tous. Mais qui est, au juste, cette femme dont la présence physique s’affirme de jour en jour ? Comment se comporter « comme il faut » avec elle ? Un jour, le chef d’Ulrike, Haulupa, artiste plasticien, remarque la séduisante Jessica et décide de l’engager comme performeuse. Une pièce acide et cinglante sur les rapports sociaux, le pouvoir de l’art et celui de l’argent.
3 h – 2 f

-Duo / Antonio Moresco / 2016 [Livre]
Comédie dramatique
Le conflit intérieur entre Maria Callas et le ténia qu’elle a ingéré pour perdre du poids. Attentive à ce parasite qui grandit en elle, elle ne sait pas encore que ce dernier, attiré par la lumière, va tenter de prendre sa place sur scène. Entre trivialité et lyrisme cosmique, entre merde et lumière, Duetto offre le spectacle d’une symbiose destructrice qui emboîte l’organique et l’immatériel, et sonde les origines de l’existence et de la création. Baroque et sombre !
1 h – 1 f

-L’abeille / Hideki Noda / 2016 [Livre]
Ido rentre chez lui le soir de l’anniversaire de son fils et découvre qu’un dangereux criminel, Ogoro, a pris sa femme et son fils en otage. Ogoro exige de voir sa propre femme. Ido se rend alors chez la femme d’Ogoro pour lui demander de raisonner son mari. Il finit par la prendre à son tour en otage ainsi que son fils. Le texte décrit le cercle vicieux de la vengeance. Cette pièce comique et burlesque dit beaucoup de la société japonaise actuelle. Le spectateur est tenu en haleine avec des personnages aussi loufoques qu’inquiétants !
14 personnages

-Ma folle otarie / Pierre Notte / 2016 [Livre]
Épopée en forme de monologue
Portrait d’un petit homme transparent qui n’a jamais rien vécut et qui se retrouve soudain sans comprendre pourquoi à grossir des fesses, à grossir encore jusqu’à atteindre des proportions monstrueuses. Sans comprendre, sans savoir, il fuira la ville, le monde, et rencontrera une otarie au milieu de l’océan qui le sauvera peut-être de sa situation cocasse mais pas que.
1 h

-Toiles d’araignées / Eduardo Pavlovsky / 1999 [Livre]
Père, mère, fils de 17 ans. Le père travaille sur sa roulette et il a pour obsession d’initier son fils aux jeux de la virilité. Le fils est croupier et ne sait que se taire tandis que sa mère lui donne encore le sein… Dans ce huis-clos familial tout est jeu, déguisements, farces et attrapes, carnaval, et chacun constamment se contemple dans un miroir : spectacle dans le spectacle. Jusqu’au jour où le fils brisera la glace… Une action dramatique superbe qui tient du loufoque et du cauchemardesque.
3 h – 1 f – 1 enf

-Emballez, c’est pesé ! / Jean-Marie Piemme / 2001 [Livre]
Bien qu’elle soit structurée par l’affrontement brutal d’un charcutier « de chez nous » et d’un charcutier « pas de chez nous » installé sur le trottoir d’en face, le sujet de la pièce n’est pas la charcuterie. La pièce pointe du doigt les impostures que revêt l’idée de tradition lorsqu’on la manipule par peur de l’autre. C’est une moquerie à la fois loufoque et grave, grotesque, à partir du « boudin-tradition » qu’on met à toutes les sauces dans l’unique espoir de repousser l’étranger.
La pièce est faite d’une série d’affrontements, genre rounds de boxe, où 10 personnages voient leur identité déplacée, bousculée, retournée par les passions personnelles ou idéologiques.
4 h – 6 f

-Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis / Jean-Marie Piemme / 2008 [Livre]
C’est l’histoire d’une rencontre, celle d’un homme et d’un chien, sauf qu’il ne s’agit pas de n’importe quel homme, ni de n’importe quel chien. Le premier, portier d’un hôtel de luxe, loge dans la précarité d’une caravane; le second lui, passe son temps à faire des cabrioles devant les bagnoles pour goûter aux crissements des carambolages.
2 f

-Mickey la Torche / Natacha de Pontcharra / 2004 [Livre]
Tout petit, Mickey grandissait avec en lui la vocation d’être un chien. Il devient plus tard vigile et dirige les débordements de sa passion sur la récupération des détritus de sa voisine qu’il aime.
Un très beau monologue, drôle et inquiétant, avec ce qu’il faut de poésie, de folie et d’absurde.
1 h

-K (cabaret) / Bernadette Pourquie / 2013 [Livre]
Un cabaret pas comme les autres, dans lequel se succèdent des saynètes loufoques et décalées.

-Sulki et Sulku / Jean-Michel Ribes / 2017 [Livre]
Comédie loufoque
Sulki et Sulku, deux amis de longue date, brassent beaucoup d’air : leurs discussions sonnent creux, tournent autour d’eux, de leurs opinions et de leurs égos. Ridicules, elles trahissent l’inconsistance de la pensée contemporaine.
2 h

-Marisol / José Rivera / 2001 [Livre]
Marisol est portoricaine et est bien intégrée dans la société américaine. Un soir, dans le métro, elle est agressée par un SDF. De retour dans son appartement de Brooklyn, elle reçoit la visite de son ange gardien qui lui annonce que les anges se sont insurgés contre Dieu. Dès lors, tout bascule dans le chaos…
Fable mi-loufoque mi-tragique sur un monde sans Dieu où l’homme est livré à sa propre violence. Une apocalypse baroque.
Minimum 5 acteurs dont 3 femmes – 1 ange – des sans-abri

-Pig boy : 1986-2358 / Gwendoline Soublin / 2017 [Livre]
Comédie dramatique
Une pièce en 3 parties pouvant être distinguées les unes des autres. Un jeune éleveur de porc français est en proie à la crise agricole des années 2010. Un porc star d’une marque de jambon, Pig Boy, est accusé d’avoir copulé avec une femme japonaise. Enfin, une truie s’échappe de la maternité dans laquelle elle donnait naissance à des bébés humains.

-Barbelo, à propos de chiens et d’enfants / Biljana Srbljanovic / 2008 [Livre]
En Serbie, après-guerre, les membres d’une famille recomposée peinent à retrouver un mode de coexistence et sont hantés par leurs morts. C’est sur un banc public que ces personnages loufoques viennent parler de leurs enfants et de leurs chiens. Les personnages se croisent, les histoires s’entremêlent. Le tout est orchestré par une narratrice qui s’adresse au lecteur/spectateur par le biais des didascalies, et semble parfois elle aussi dépassée par ses truculents personnages.
4 h – 4 f

-Momo / Sébastien Thiéry / 2015 [Revue]
Comédie
Un soir, en rentrant chez eux, monsieur et madame Prioux découvrent avec stupéfaction qu’un certain Momo s’est installé chez eux et prétend être leur fils. Les Prioux, qui n’ont jamais eu d’enfant, tombent des nues. D’autant que tout semble prouver que Momo est bien leur fils…
Des dialogues très drôles et un jeu sur la langue. Des situations cocasses. Une comédie qui permet d’aborder de façon débridée le handicap.
2 h + 2 f

-Les guêpes de l’été nous piquent encore en novembre / Ivan Viripaev / 2015 [Livre]
Comédie grinçante
« La pièce est fondée sur la forme repérable de la comédie sentimentale façon série TV américaine. L’auteur s’en empare pour la détourner, en jouer au delà des limites de l’absurde, la poussant vers un improbable ailleurs où des disputes plus essentielles et plus globales se formuleront d’abord insidieusement… Il entretient ainsi une tension jusqu’au paroxysme qui prendra la forme d’une partie de chatouilles et de fous rires. »
2 h + 1 f

-Le cabaret dada : pièce en morceaux et en travail permanent / Matéi Visniec / 2017 [Livre]
Une pièce absurde et irrévérencieuse qui fait revivre les soirées déjantées du Cabaret Voltaire à Zurich en 1916, autour de personnages tels que Tristan Tzara, Marcel Janco, Hugo Ball, Jean Arp ou Lénine.

-Cassé / Rémi De Vos / 2011 [Livre]
Christine, licenciée et laissée-pour-compte, décide d’organiser le faux suicide de son mari pour toucher de l’argent.
Pièce grinçante. passages absurdes très drôles. Satire sociale qui décrit avec beaucoup d’humour noir les relations familiales et le monde de l’entreprise.

A lire aussi

Tags

:

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *