EnsembleALaMaison

Le voyage « Indoor »

- temps de lecture approximatif de 7 minutes 7 min - par ycadet

Une déclaration résume à elle seule l'impact de la crise sanitaire du coronavirus sur l'industrie du tourisme: "Nous sommes en train de vivre une véritable révolution, le Covid-19 l'amplifie, la rend universelle. Il est de la responsabilité de tous de la prendre en compte, de s'adapter et de changer notre modèle." Christian Delom, secrétaire général de A World For Travel

Porto 2018
Porto 2018 Y.C

Certains se demandent peut être déjà quelle sera leur prochaine destination de voyage ou de vacances lorsque la situation sanitaire reviendra à la normale, ou presque, et que le confinement sera derrière nous. Pourtant il convient dès maintenant de s’interroger sur ce que sera le tourisme post pandémie. Covid19 va nous obliger à reconsidérer nos habitudes de consommation en général et touristiques en particulier. L’industrie touristique, c’est une certitude, va être profondément bouleversée. « La crise planétaire du Covid-19 est sans précédent, aucune activité humaine ne sera épargnée d’une remise en cause profonde et les conséquences ne seront pas indépendantes des mutations et aspirations qui étaient en train de s’imposer » L’Echo touristique
En effet déjà la tendance des courts séjours et le développement du Low Cost venus ces dernières années s’ajouter au tourisme de masse faisaient de plus en plus la démonstration des conséquences néfastes du tourisme effréné sur la planète. Plus qu’un avertissement Covid19 semble sonner la fin de la récréation.
Malgré tout , le tourisme, les voyages ne vont pas disparaître pour autant. Mais les offres, les propositions, nos projets personnels, vont devoir changer.

En attendant l’Après et pour commencer à entrevoir quelles formes pourraient prendre nos futurs projets de voyages, nous avons sélectionné quelques sites. Les premiers font part des dernières réflexions engendrées par la crise sanitaire et son impact sur l’industrie touristique; les seconds proposent des voyages ou visites à faire depuis son canapé et enfin les derniers se présentent comme autant de suggestions touristiques alternatives qui imposeront de plus en plus leurs modèles à l’avenir.

Quelques réflexions sur l’avenir du Tourisme après la pandémie

Ce site de veille info sur le tourisme rassemble de nombreux articles qui traitent des conséquences de la pandémie et des mesures gouvernementales sur l’industrie du tourisme au niveau des États,  des collectivités locales et des entreprises. L’impact du coronavirus sur les grands groupes soulève la question de l’avenir de la structure économique internationale du transport aérien.  Le virus pourrait avoir une conséquence positive sur le contrôle excessif exercé par les grands groupes mondiaux de l’aérien sur le marché et entraîner une déconcentration des pouvoirs. Un nouveau tourisme pourrait émerger plus respectueux en matière sociale et environnementale. À voir..

Sous le titre Covid-19: Le tourisme international coupable et victime à la fois, on peut lire cet intéressant entretien avec Jean-François Hoarau, professeur des universités en sciences économiques CEMOI,  Université de la Réunion, qui porte sur l’impact mondial de la pandémie et la part de la responsabilité du tourisme de masse.

Voyage : « c’est une crise ? Non, c’est une révolution ! »
Dans cette lettre ouverte de Christian Delom, le secrétaire général de A World For Travel aborde à son tour la question des conséquences de Covid19 sur l’industrie touristique et les transformations que cette dernière devra opérer pour survivre d’abord et s’adapter aux nouvelles exigences du tourisme post pandémie. Ce point de vue est intéressant car il émane d’un acteur principal du monde du tourisme.

Blogs

Cette réflexion personnelle sur ce que sera le tourisme de l’après soulève des questions que chacun d’entre nous peut se poser aujourd’hui. Ici l’auteur s’interroge sur le confinement et le tourisme du futur et sur ce qu’évoque le voyage sur un plan personnel et intime. En résumé, que signifie vraiment le fait de voyager.

Des visites virtuelles en France

De nombreux sites proposent aux internautes de parcourir les espaces de leurs futurs lieux de voyages ou de vacances par des visites virtuelles. Voici une sélection des différentes formes virtuelles que peuvent prendre ces visites:

Le château d’Angers, ou la Découverte des Châteaux de La Loire visites conçues avec l’outil Google Arts et Culture, permet de parcourir les espaces extérieurs et intérieurs ainsi que les  jardins des châteaux. Ce lien nécessite l’installation de l’application dédiée au site de la visite, ici la ville de Tours

Regardez « Rennes en 360 » sur YouTube. Ici l’expérience virtuelle monte d’un cran dans une découvertes des différents monuments et lieux de la ville de Rennes sous forme de visites avec un guide comme si vous y étiez. Vous écoutez le guide, et vous pouvez avec vos doigts faire défiler les lieux en 360°. Assez bluffant!

Visite du Château du Clos Lucé, Amboise, France, avec l’outil Google Arts et Culture.
Parcours des salles avec des présentations concernant l’histoire du château, ses tableaux, ses sculptures et son mobilier.

Visite et expérience Interactive

Les parcs à thèmes comme ici à La cité de l’espace à Toulouse, font partie des suggestions de visites touristiques au même titre qu’un musée ou un monument. La particularité de cette proposition qui s’adresse d’abord et avant tout aux enfants tient à son caractère interactif. Partant de l’expérience du confinement que chacun partage aujourd’hui, par analogie, avec celui de l’astronaute dans la station spatiale, la Cité de l’espace propose aux internautes, enfants mais aussi adultes, de réaliser des missions dont le but est d’expérimenter l’impact du confinement sur nos perceptions et comment faire en sorte d’adapter nos comportements et nos actions afin de mieux maîtriser ce nouvel environnement. De quoi occuper les enfants et leurs parents mais surtout transformer l’expérience du confinement prolongé en aventure enrichissante.

Une version originale du virtuel se présente sous la forme d’un challenge via Twitter: faire apparaître virtuellement chez soi une oeuvre d’art du musée. Coronavirus : « La visite physique n’est qu’une partie de l’expérience du public des musées aujourd’hui », explique Roei Amit, directeur adjoint en charge du Numérique à la Réunion des musées nationaux.

Immersion+

Cette Visite en immersion complète avec guide permet de glisser en 360 sur l’image vidéo. Comme si vous y étiez avec un guide juste pour vous.

Visite en 360 des principaux sites de la ville de Toulouse. On passe de la carte au site sélectionné,  puis, à partir du point de vue où l’on se trouve, on peut aller directement sur un autre site repéré par une icône représentée par un appareil photo, dans le champ de l’image. Le site propose également des navigations thématiques et historiques. Même principe proposé par la ville de Bordeaux.

Coronavirus : Des musées du Calvados proposent des visites virtuelles et des contenus en ligne pendant le confinement.

L’expérience virtuelle se fait ici via un casque VR . Si ce mode à distance va se développer de plus en plus, il va falloir attendre la fin du confinement pour pouvoir s’équiper.

Finies les longues heures d’attente à l’entrée de Versailles! Embarquement immédiat avec l’outil Google Arts et Culture.

Visites virtuelles : 17 musées célèbres ouvrent leurs portes à internet pendant le confinement. Ici les liens vers les musées se font à partir de l’article du site.

Plein air

Mettez-vous dans la peau d’un randonneur alpiniste dans une ascension  du Mont-Blanc. De quoi sortir virtuellement un peu plus du confinement dans un parcours au grand air.

Monde

Si vous souhaitez faire le globe trotter  vous pouvez allez sur le site de l’outil  Google Arts & Culture qui permet d’explorer des monuments, des musées et des sites touristiques du Monde.

Destinations lointaines

Des dix visites virtuelles pour s’évader de son salon proposées par le quotidien francophone canadien, nous vous proposons en accès direct quatre d’entre elles qui nous ont particulièrement plu: la visite virtuelle des falaises de Moher en Irlande. Vertigineux! ; le Chili en  360º le célèbre parc national américain Yosemite  et enfin là, où l’on ira sans doute jamais étant donné son isolement extrême, mais où il fait bon quand même, soyons fous, de se projeter!

Films documentaires

Propositions du Monde pour s’évader devant des reportages sur divers lieux du monde disponibles sur youtube et France TV pendant le confinement ou en replay.

Le tourisme alternatif

Le Site de l’UNWTO l’Organisation mondiale du Tourisme des Nations Unies dont l’un des objectifs est de promouvoir le tourisme durable et responsable fait partie des références incontournables.

Tourisme vert, durable, équitable, communautaire ou slow tourisme, toutes ces formes partagent entre elles des valeurs communes (respect de l’environnement et des populations locales). Afin de s’y retrouver un peu ne serait-ce qu’au moment de la préparation d’un futur projet de voyage, ce site propose une définition et une description détaillée de chacune de ces formes.

Voyage éco-responsable seul, en famille, entres amis proposé par l’agence spécialisée Double Sens

Le tourisme communautaire synonyme d’un tourisme équitable, rural, solidaire et durable! Des réseaux regroupant de grands ensembles font la promotion d’un tourisme alternatif: Les villes lentes du monde

Visites virtuelles en tourisme alternatif

Du côté du tourisme solidaire,  un complexe hôtelier de Madagascar s’engage avec une charte qui promeut le respect de l’environnement et des populations locales. Quant au tourisme vert, pas forcément alternatif, partez à la découverte de la vallée de Chamonix en 360. Enfin, le tourisme durable avec l’exemple d’un paysage minéral breton des monts d’Arrhes ou avec les folies siffait, deux visites virtuelles de sites dont l’accès est soit rigoureusement réglementé ou soit interdit au public pour la protection de l’environnement.

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *