Fabienne Ballandras, « Du fric ou boum », 2008

- Modifié le 23/01/2019 par Yves CADET

"En travaillant à partir d'images d'entreprises et de revendications sociales qui ont marqué l'actualité depuis quelques années, les codes liés à la communication (marques, enseignes, pancartes...) se sont assez naturellement infiltrés dans les images que je produisais. [...] Je me suis particulièrement attachée aux scènes de revendications en ce qu'elles développent une complexité, un dispositif qui expose le langage".

Fabienne Ballandras, Du fric ou boum, 2008. Série de 6 tirages photographiques contrecollée sur dibon 30 x 40 cm, Tirage 2010

Acquise en 2010 par la bibliothèque, cette série s’inspire des conflits sociaux et des slogans qui y sont rattachés. Du fric ou boom rappelle aujourd’hui les manifestations qui, en France, ont émaillé les dernières semaines.  Extraites de l’actualité sociale et remise en scène sous forme de maquettes photographiées, les images de cette série en offrent un regard distancié non sans une dose d’ironie. Détournés par le photographe et débarrassé des foules qui les brandissent, les slogans investissent le champ de la publicité. Mais alors qu’elles semblent réduire la contestation et la revendication sociale à l’état d’objet, les images jettent au contraire avec humour une lumière crue sur la réalité.

« Le slogan a un rôle bien défini dans une situation de conflit, il énonce la revendication, il exprime l’état d’esprit. Il peut être violent, drôle, désespéré… Mais extrait de son contexte, il a un pouvoir d’évocation qui dépasse sa fonction originelle ».

La série est disponible au prêt pour les associations, écoles, collectivités… Elle est également consultable à la BML sur rendez-vous.

Tags

:

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *