La disphonie

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par scorroyer

Vous avez du mal à parler, vous vous sentez enroué ? Attention, vous êtes peut-être victime de disphonie.

La dysphonie est un trouble qui affecte la voix. Elle peut affecter le timbre, l’intensité ou la fréquence de la voix. Ainsi, vous pouvez avoir le sentiment d’avoir la voix cassée, enrouée, ou alors tout simplement être aphone.

Un exemple en vidéo avec cet extrait de l’émission “9h50 le matin” diffusé sur France 3.

Les causes

Dans la plupart des cas, la dysphonie est liée à une altération de la vibration des cordes vocales. Elle se produit lorsque le larynx ou les cordes vocales ont une lésion, une inflammation ou une gêne. Cela peut se produire lorsque vous avez une laryngite, ou que vous utilisez plus que d’habitude votre voix.

Elle peut également être causée par une allergie. Le tabac est un facteur aggravant de cette maladie.

La dysphonie chronique peut être également liée à une tumeur des cordes vocales (polype, nodule), avec souvent pour cause un surmenage vocal.

Quand s’inquiéter ?

Il est nécessaire d’y prêter attention lorsque la modification de votre voix s’avère durable, au-delà de 2 semaines par exemple. Si ce trouble persiste, il peut être judicieux de consulter un spécialiste, afin de vérifier l’état de vos cordes vocales.

Les risques sont liés à la possible arrivée d’une tumeur précancéreuse au niveau des cordes vocales (leucoplasie), ou à un épaississement des cordes vocales (kératose).

L’examen : un bilan orthophonique

Le médecin ORL va adresser le patient à un collègue orthophoniste, en lui précisant la cause de la disphonie, surmenage vocal ou stress par exemple. Le spécialiste effectuera un bilan. Il vous fera ensuite travailler votre souffle ou la compensation (si une de vos cordes vocale est bloquée, on va faire travailler l’autre afin de revenir au contact).

Les traitements possibles

Le traitement va varier en fonction de la forme de dysphonie : aigüe ou chronique.

Il est tout d’abord conseillé de laisser au repos vos cordes vocales. L’arrêt du tabac peut également s’avérer utile.

Si celle-ci est liée à une laryngite, la prise de corticoïdes pendant une courte période peut s’avérer efficace.

Dans le cas d’une tumeur bénigne, la disphonie est traitée comme l’affection à l’aide d’une opération de micro-chirurgie. Celle-ci s’accompagne souvent une période de rééducation orthophonique. “En général, on fait la rééducation (une dizaine de séances) avant le geste chirurgical pour donner de bonnes habitudes à la personne puis on la revoit pour regarder s’il y a une amélioration. S’il y a toujours des nodules à ce moment-là, on l’opère et on commence la rééducation après” selon le docteur Alain Bizon, médecin ORL et chirurgien cervico-facial au CHU d’Angers.

La rééducation orthophonique peut également être utile en cas de surmenage vocal.

Même si vous ne souffrez pas de disphonie, comme les concerts sont de nouveau possibles depuis quelques jours, prenez soin de votre voix !

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les articles :

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter les ouvrages disponibles à la Bibliothèque Municipale de Lyon sur les troubles de la voix.

 

Vues : 2

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *