Instrument à découvrir

Les pédales d’effet pour guitare et basse

- temps de lecture approximatif de 22 minutes 22 min - Modifié le 26/10/2022 par Juliette A

Quand on commence la guitare, on regarde avec des étoiles dans les yeux les pédaliers des guitaristes expérimentés. Nous vous proposons une découverte des différents effets, pour que vous puissiez construire votre propre son avec une ou plusieurs pédales, ou même une multi-effets !

CC-BY-Terekhova
CC-BY-Terekhova

Présentation

Les pédales d’effet sont apparues dans les années 1960 : elles permettent de modifier le son d’un instrument électrique en l’actionnant au pied. Elles sont dotées de potentiomètres pour personnaliser l’effet sonore.

Les pédales d’effet ont toutes une entrée input, dans laquelle on branche le jack de l’instrument, et une sortie output. Cette sortie peut être branchée sur un ampli, sur une carte son, mais aussi sur une ou plusieurs pédales.

Les effets peuvent être classés en plusieurs catégories que nous détaillerons plus loin :

  • Les effets de saturation : overdrive, fuzz, distorsion
  • Les effets de traitement : compression, égalisation
  • Les effets de modulation : chorus, phaser, trémolo, octaver, flanger, vibrato
  • Les effets de spatialisation : delay, reverb

Certaines pédales ont d’autres fonctions : la pédale tuner permet d’accorder l’instrument, la pédale looper permet de créer des boucles sonores (nous en parlerons plus loin), la pédale wah-wah permet quant à elle de produire le son “ouah” grâce à un filtre.

L’ensemble de ces pédales peuvent être associées entre elles, mais il faut veiller à respecter un certain ordre (traitement, saturation, modulation, puis spatialisation).

Ordre des pédales d'effet

Lexique des effets

Pour vous y retrouver parmi toutes ces possibilités, nous vous proposons un répertoire des principaux effets proposés par les différentes pédales présentes sur le marché. Les exemples donnés sont joués à la guitare ou à la basse, mais ces pédales et effets peuvent être utilisés sur d’autres instruments ou en traitement MAO.

1- Les effets de saturation

Les premières pédales d’effet apparaissent dans les années 1960, avec les pédales fuzz, d’overdrive ou de distorsion, qui permettent une saturation du son, typique du son rock de la guitare électrique.

L’overdrive

L’effet “overdrive” permet de recréer le son obtenu lorsque l’on pousse un ampli jusqu’à ses limites de gain, ce qui produit une saturation du son. Le résultat est chaud et puissant, et peut être utilisé dans les registres du blues, du rock, mais aussi dans le grunge ou le hard rock.

Photo d'une pédale d'overdrive

Le fuzz

L’effet “fuzz” produit une distorsion très forte et moins égalisée que sur un overdrive. Le résultat est un son très “crunchy”, garage, qu’on peut associer à des groupes comme les Black Keys, mais aussi à Led Zeppelin ou Jack White.

Photo d'une pédale Big Muff

La distorsion

L’effet de “distorsion” est à la fois plus puissant que l’overdrive, tout en étant un son beaucoup plus maîtrisé que le fuzz. En effet, l’émission sonore a beaucoup plus de sustain et de compression, c’est-à-dire que le son est maintenu au même niveau pendant une durée assez longue. Cette pédale est souvent utilisée par les guitares lead pour assurer les solos. Le son produit est typique de groupes comme Metallica, ou encore Van Halen.

photo d'une pédale de distorsion

2- Les effets de traitement

Les pédales de traitement permettent d’améliorer ou de compresser le signal sonore, avec un égaliseur, ou un compresseur.

L’égaliseur

L’égaliseur permet de corriger le timbre d’un instrument. A l’aide de différents potentiomètres, il permet de modifier le signal sonore en amplifiant ou filtrant certaines bandes de fréquences. Pour simplifier, le musicien pourra alors renforcer les basses, les médiums ou les aigus.

Le compresseur

L’effet de “compression” permet réduire la dynamique d’un signal sonore. Le compresseur réduit les parties du signal qui dépassent un niveau déterminé par le musicien. Cet effet est très utilisé dans la musique cold wave pour la guitare basse : il permet d’avoir un son très métallique dense, et égal.

Photo d'une pédale de compression

3- Les effets de modulation

Les pédales de modulation offrent une variété de sons infinis, qui permettent de personnaliser sa guitare avec une touche sonore plus ou moins marquée. Elles peuvent devenir l’identité d’un groupe, ou mettre en avant certaines parties d’un morceau. Parmi la multitude de modèles, nous vous proposons une découverte du chorus, flanger, phaser, octaveur, trémolo et vibrato.

Le chorus

Pour créer un effet de chorus, le signal émis par la guitare est divisé en plusieurs parties. La hauteur d’une ou plusieurs parties est modifiée, tout en restant proche du signal original, ce qui crée un timbre vibrant et modulé. Utilisé largement par les groupes de rock, c’est avec la cold wave que son timbre est le plus marqué, donnant une sonorité lugubre aux guitares et aux basses.

Pédale de chorus

Le phaser

Cet effet permet de modifier la phase du signal : on a l’impression d’entendre un avion qui décolle, comme si le son était devenu venteux. Ce son est typique du rock psychédélique des années 1970 et apporte cette touche “cosmique”.

Pédale de phaser

Le flanger

Le flanger est aussi un effet apprécié par les groupes de musique psychédélique, mais est utilisé largement dans le rock. Le signal est divisé en deux, et l’une des parties est retardée de dixièmes de milliseconde. Cet effet de décalage créer des creux et des pics dans lesquels on entend bien les harmoniques, ce qui donne une impression de tourbillon et rend le son “liquide”.

Pédale de Flanger

Poussé à son extrême l’effet peut faire penser à une fusée qui décolle.

L’octaveur

Cette pédale permet de transposer le signal sonore et de l’entendre une ou deux octaves en-dessous ou au-dessus du signal original. Il permet de donner un son beaucoup plus grave à une basse ou une guitare par exemple, et d’enrichir le son de départ.

Pédale d'octaveur

Le trémolo/vibrato

Avec l’effet de trémolo/vibrato, le volume du signal est varié périodiquement, ce qui permet de créer un effet rythmique, qui peut même aller jusqu’à un effet stroboscopique s’il est poussé à son extrême. Le trémolo peut être utilisé dans la musique country, mais aussi dans le surf rock où il est très apprécié.

Pédale de trémolo

4- Les effets de spatialisation

Les pédales de traitement permettent d’améliorer ou de compresser le signal sonore, avec un égaliseur, ou un compresseur.

La réverbération

L’effet de réverbération reproduit l’effet d’écho que l’on peut entendre lorsqu’on est dans un bâtiment avec une grande hauteur (cathédrale par exemple). Cette pédale donne l’impression que le musicien est dans une pièce plus ou moins grande avec un effet plus ou moins prolongé, ce qui permet de spatialiser le son.

Pédale de reverb

Le delay

Le delay se distingue de la réverb en créant un écho beaucoup plus distinct et court. Les notes isolées par le musicien vont être répétées en écho à la note originale, avec un un laps de temps choisi. Le motif peut être répété comme une boucle sonore, sur des intervalles courts ou au contraire très longs. C’est une pédale qui permet de créer une grande variété de motifs rythmiques complexes.

Pédale de delay

5- Les pédales tuner et looper

Le tuner

La pédale de tuner sert à accorder une guitare ou une basse. Plus fiable qu’un accordeur à pince elle en a le même fonctionnement. L’une des cordes est jouée, le tuner indique de quelle note il s’agit, “A” pour le “la” par exemple. Un curseur indique ensuite si cette note est trop basse ou trop haute. Lorsqu’elle est bien accordée elle s’affiche en vert, vous pouvez commencer à jouer ! La pédale tuner est pratique puisque lorsqu’elle est actionnée elle coupe le son de la guitare, ce qui permet de s’accorder en toute discrétion en plein concert.

Photo d'une pédale tuner

Le looper

Qu’ils aient une, deux ou de multiples pédales, les loopers permettent de s’enregistrer en direct en créant de multiples boucles musicales qui se superposent. Le musicien devient alors un véritable orchestre, qu’il soit chanteur, claviériste, guitariste, bassiste, etc.

Pédale looper loopstation avec plusieurs pédales

Ces pédales peuvent servir pour travailler son instrument, en improvisant par exemple un solo sur une succession d’accord. Elles peuvent être aussi utilisées en live pour s’accompagner de multiples pistes lorsqu’on est un artiste solo. Certains modèles proposent des effets supplémentaires (cités plus haut), ou des boucles de batterie.

Les loopers demandent une grande maîtrise technique et rythmique, et il existe même un championnat international de loopstation !


Trouver son style !

Il ne vous reste plus qu’à trouver votre identité sonore en associant certains de ces effets ! Pour trouver votre inspiration, il est possible de connaître le pedalboard des plus grands artistes, ou de savoir quel musicien a utilisé la pédale que vous convoitez.


Chaînes Youtube dédiées aux pédales d’effet

Chaîne youtube de Kevin Roche
Chaîne Youtube Palf, en français

Chaîne Youtube DIY guitar pedals
Chapine Youtube That pedal show

Débuter

1-Plateformes d’autoformation

Sur la plateforme Toutapprendre (accessible avec votre compte BmL)

  • Les pédales d’effets : Découvrez un cours consacré au matériel pour apprendre à choisir et à bien régler vos pédales d’effet !
  • Config de stars : La config’ de Jimi Hendrix, David Gilmour, Angus Young… Découvrez les petits secrets derrière le son de ces artistes de légende !

2-Tutos Youtube

  • Savoir installer son pedalboard
  • Utiliser un looper
  • Savoir paramétrer son pedalboard selon le style recherché
  • Utiliser une pédale multi-effet pour guitare : exemple de la Nux Mg-300
  • Utiliser une pédale multi-effet pour basse: exemple de la Zoom B1X Four

Vous avez une pratique musicale amateur ?

Vous recherchez des partenaires, des conseils, des infos, des échanges, une formation ? Voici quelques sites qui vous permettrons de vous mettre en réseau !

Audiofanzine : Le site communautaire des musiciens le plus important, propose des infos de tous genres autour de la musique : des tests, des forums, des petites annonces, des avis sur des instruments… Les contenus proviennent des équipes du site ou de la communauté du site. Version française et anglaise.

AMA : L’Association des Musiciens Amateurs (section lyonnaise) met en relation des musiciens amateurs (instrumentistes, chanteurs) recherchant des partenaires ou un cadre pour pratiquer ou se produire en concert (orientation classique, non exclusive)

EASYZIC : est un site pour trouver/proposer  des partenaires musicaux, des cours de formation, acheter ou échanger du matériel (orientation jazz, rock, musiques actuelles, non exclusive). Site convivial et plein de ressources variées.

GRAND BUREAU : «Réseau musiques actuelles en Rhône-Alpes-Auvergne”, il coordonne une nouvelle dynamique de coopération entre les acteurs de la filière musiques actuelles » et aide les adhérent·es à se structurer et leurs artistes à se professionnaliser.

La VILLE DE LYON propose une liste de cours, ateliers, formations musicales, écoles de musique.

Zikinf : Un site communautaire, pour partager des actualités, des informations sur le matériel et les instruments de musique, ou tout simplement pour trouver un groupe dans sa région.

Auvergne Rhône-Alpes Spectacle Vivant : propose un annuaire du spectacle vivant régional.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.