logo-article

Tu aurais dû t’en aller

Daniel Khelmann

Quand tout échappe

Les écrivains sont imprégnés par les livres de ceux qui les ont précédés.

Quand on lit le dernier ouvrage de Daniel Khelmann on ne peut s’empêcher de penser au Horla de Maupassant ou à Le tour d’écrou d’Henry James.

Comme dans ces deux œuvres le narrateur de Tu aurais dû t’en aller est en proie à des doutes quant à ce qu’il observe autour de lui.

S’étant isolé avec sa femme et son enfant de 4 ans pour son travail de scénariste la réalité se dérobe peu à peu sous ses pas.Habite t’il dans un lieu hanté?Son travail de création le porte t’il à ne plus distinguer le réel de la fiction?

L’auteur ne nous fournit pas de réponse et, en plongeant son personnage et le lecteur dans l’incertitude, nous offre un roman bref, à l’inquiétante étrangeté, typique du genre fantastique.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *