logo-article

The night chancers

Baxter Dury

Pop nonchalante so british

Pour situer un peu le personnage, et si vous ne le saviez pas déjà, Baxter Dury n’est autre que le fils de Ian Dury, l’immortel chanteur du célèbre morceau « Sex, Drugs and Rock’n’Roll ». Loin de souffrir de l’aura de papa, Baxter Dury a mis à profit son héritage musical pour mieux s’en démarquer et créer sa propre patte avec une pop synthétique et classieuse.

Après ses deux premiers albums qui passèrent entre les mailles du filet de la reconnaissance et du succès, c’est avec « Happy soup » son troisième album sorti en 2011, que le chanteur va recevoir les faveurs du public. Du statut de « fils de », Baxter Dury va devenir une petite icône, un dandy décalé, voire négligé et un artiste encensé par la presse, notamment française. D’autres albums très remarqués suivront : « It’s a pleasure » sorti en 2014 ou « Prince of tears » en 2017.

Oiseaux de nuit

Avec son dernier album, « The night chancers » qui peut se traduire par « oiseaux de nuit », le chanteur londonien reste égale à lui même en nous proposant des titres furieusement entêtants. Sa voix grave et sexy, sa manière de chanter-parler, la basse très présente, ronronnante et aux accents funk, les violons mélodieux et mélancoliques, les chœurs féminins présents sur presque toutes les chansons… Tous les ingrédients sont réunis pour créer un album pop savamment arrangé, très classe et un peu « gainsbourgien ».

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *