logo-article

Tant pis pour l’amour

où comment j'ai survécu à un manipulateur

Sophie Lambda

A travers son témoignage saisissant, Sophie Lambda nous offre un décryptage cru et fourni du fonctionnement des fameux pervers narcissique tant présents dans les médias et les livres de psychologie.

C’était LA rencontre, la pépite, le doux emballement, des étoiles dans les yeux, deux qui ne font plus qu’un, intensément et sans limite. Cette histoire d’amour semblait incroyable, impossible d’imaginer qu’il puisse y avoir autant de bonheur à partager. Puis, les mois filant, les projets de futur commun se réalisant, des petits hiatus commencent à apparaître. La rencontre d’une ex-copine, des messages étranges sur son portable, des petites colères, des non-dits, des mensonges et enfin le véritable visage de cet homme qui apparaît peu à peu.

De l’extérieur, un homme parfait, dans l’intimité, des violences psychologiques incroyables. L’auteure nous fait comprendre l’engrenage dans lequel la victime se fait happer, avec l’impossibilité de s’en rendre compte, de réagir. Marcus, l’amoureux pervers, écarte petit à petit les amis qui auraient pu l’aider ou l’alerter. Pour elle, c’est l’amour, alors elle accepte. A la fin du chemin, elle est isolée, totalement à la merci de son bourreau de cœur. Il souffle tantôt la douceur, tantôt la violence, ne songeant avant tout qu’à lui-même, détruisant pour exister.

https://www.neonmag.fr/content/uploads/2019/11/jai-survecu-a-un-manipulateur-3.jpg

On reste sidéré par le système mis en place par le manipulateur. Un processus doux et constant qui plonge sa victime dans un fonctionnement malsain où elle s’accuse de tous les maux de son couple tout en s’isolant de toute aide extérieure. Enfin, après une énième scène absurde et violente, elle se décide à couper les ponts tant physiquement que virtuellement.

Mais l’histoire ne finit pas là, elle n’est pas finie et ne le sera peut être jamais. Sophie a perdu de son innocence et de sa naïveté, elle est profondément changée mais, comme elle le dit elle même : « Je suis vivante ! »

On repose le livre et on prends notre première bouffée d’oxygène depuis le début de la lecture, une nouvelle page de sa vie s’ouvre enfin…

A la toute fin du livre, Sophie propose un décryptage du fonctionnement des pervers narcissiques et donne des clés pour ne pas tomber / s’en sortir face à ce genre de personnage :

https://www.neonmag.fr/content/uploads/2019/11/jai-survecu-a-un-manipulateur-6.jpg

A lire :

La critique de Planetebd.com

A voir :

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Types :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *