logo-article

Paysage après la bataille

Pierpont, Philippe de

Si seulement nous avions le courage des oiseaux Qui chantent dans le vent glacé !

« Cavaliers, fantassins, l’un sur l’autre entassés,
De leurs membres pétris dans le sang et la boue
Par le fer d’un cheval ou l’orbe d’une roue,
Jonchent le sol parmi les affûts fracassés,
Et vers le champ de mort en immenses volées,
Du creux des rocs, du haut des flèches dentelées,
De l’est et de l’ouest, du nord et du midi,
L’essaim des noirs corbeaux se dirige agrandi. »

Théophile GAUTIER

 

Paysage après la bataille, est une bande dessinée qui reste coincée dans la gorge. Les sentiments sont pesants, voire horribles selon le tempérament du lecteur.

Le récit est celui d’âmes brisées qui trouvent un semblant de refuge dans un camping, au fond de la nature forestière.

Un ancien boxeur à la dérive, un vieux couple, un gérant … un oiseau.

Et Fanny.

La vie de certaines personnes est un champ de bataille.

Un seul corps étendu peut dévaster le vivant.

Où trouver le courage de vivre et même simplement, où est la vie ?

Fanny cherche dans la solitude une reconstruction qui ne peut être que difficile.

Paysage après la bataille est une révélation tant au niveau du récit que pour le dessin épuré comme le vide, où quelques apparitions de couleur laissent entrevoir une possible sortie, le courage des oiseaux.

http://www.fremok.org/medias/livres/313/paysage-apreslabataille-6.jpg

http://www.francetvinfo.fr/image/75e11hf17-6413/578/809/11725485.jpg

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *