logo-article

Mourir d’amour

Autopsie d'un imaginaire criminel

Jacqueline Carroy, Marc Renneville

Voici ce qu’on appelle un « cold case », un drame passionnel non résolu datant du XIXe siècle.

L’affaire a inspiré de nombreux romans, des traités de psychologie et de nombreux articles de presse.

Les faits ont lieu près de Constantine en 1888. Dans la chambre d’une villa, un jeune homme et une femme mariée s’enferment. 4 coups de feu sont tirés. La femme est retrouvée morte et dévêtue. L’homme a survécu et affirme qu’ils ont voulu se donner la mort ensemble. Un procès retentissant s’ouvre alors afin de déterminer s’il s’agit d’un double suicide raté ou d’un meurtre déguisé.

Un document qui fait l’aller-retour entre l’enquête et la production littéraire qui découle de l’affaire ; le décryptage d’un crime passionnel, ou comme on dirait de nos jours, d’un féminicide.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.