logo-article

Vitriol

Les agressions à l’acide du XIXe siècle à nos jours

Karine Salomé

L'historienne (spécialiste de l’assassinat politique et de l’histoire du crime) revient sur le phénomène du vitriolage (agression qui consiste à jeter de l’acide sulfurique au visage de son « ennemi »)  qui s'est multiplié de façon considérable dans les années  1870.

Commis par des femmes populaires pour des raisons de basse jalousie, ces agressions sont reléguées aux colonnes  “faits divers”  et ne suscitent pas le romantisme normalement lié aux crimes passionnels.

Pour autant l’auteure montre que ces agressions nourrissent des fantasmes et des craintes réelles au sein de la société : le vitriol est une arme facile à se procurer, elle est détenue par le peuple et est représentée par la vitrioleuse qui comme la pétroleuse est une sorte de harpie révoltée. Un essai qui mêle avec habileté anecdotes “acidulées” et faits historiques..troublants.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.