logo-article

Martin Eden

Lapière, Denis ; Aude Samama

"A la fin de la semaine, il lui parut - tant sa vie passée et sa façon de voir ancienne semblaient lointaines – qu’il avait vécu cent ans."

Le pont qui se construit entre un roman et son adaptation en bande dessinée est un formidable transmetteur.

Un grand nombre de bandes dessinées sont de véritables hommages à une œuvre romanesque. Nous pouvons évoquer : Moby Dick de Chabouté ; Le Montespan de Bertrand Philippe ; Les Canons du 18 mars de Tardi ; L’Etranger de Jacques Ferrandez ; Shutter Island de De metter ; Sukkwan Island de Ugo Bienvenu et pour finir le chef d’œuvre de Larcenet, Le Rapport de Brodeck.

Martin Eden de Aude Samama et Denis Lapière est une adaptation personnelle du roman de Jack London.
Martin, né dans les bas fonds, vit d’aventures, de voyages en mer, de travaux sur les docks. Il appartient au monde de la misère et de la brutalité.
Un jour, il est introduit, pour un service rendu, dans une famille bourgeoise. Là, devant Ruth, l’amour le transporte. Il décide de la conquérir. De là nait son obsession : devenir écrivain.

Et dans ce but, Martin s’immerge, comme il peut, dans la culture en fréquentant de manière assidue la bibliothèque municipale de sa ville.

Son constat sera amer : pour lui, la culture est vitale mais pour d’autres elle n’est qu’une façade.

Cette adaptation est une belle approche de l’œuvre. Elle est loin d’être aussi puissante que le roman mais c’est une bonne immersion.

Le graphisme est proche de la peinture gouache, il apporte un regard imposant sur le récit.

Belle bande dessinée au service d’un roman d’exception.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *