logo-article

Les pigeons de Paris

Árbol, Victor del

"Avant, il y avait des loups dans les montagnes, mais il ne reste que des moutons."

Les pigeons de Paris est un petit roman d’une belle force poétique.

Dans un village isolé d’Espagne, Juan attend.

Juan est un vieux monsieur, il vit là, tout seul, dans sa maison encore plus vieille que lui.

En attendant, Juan pense, regarde autour de lui. Il exprime le chamboulement de la terre, des origines, du temps.

Juan attend.

Son petit village, avant l’arrivée des exploitants, était vu comme la terre « du début de l’Afrique ». Mais maintenant que tout n’est que trous et ruines, ce même bout de terre est vu comme « la fin de l’Europe ».

« Ma maladie n’est pas le mensonge, ni la démence, ni l’imposture. La tumeur qui me tue, c’est le souvenir ».

Mais dans ses troubles, un ange passe : une femme.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *