logo-article

Les nuits d’été

Thomas Flahaut

Etre ou ne pas être(ouvrier)

Dans la littérature française les romans consacrés au monde ouvrier sont relativement peu nombreux.
Les trois personnages que Thomas Flahaut met en scène lui permettent d’ausculter des façons différentes d’appréhender l’héritage du milieu ouvrier dont ils sont issus.
Louise prépare une thèse en sociologie sur les travailleurs frontaliers.
Son frère, Thomas, honteux de ses études universitaires avortées, devient par nécessité ouvrier sans le dire à ses parents.Il travaille avec Mehdi, son ami d’enfance, dans une usine qui va être brutalement démantelée pour être délocalisée.

Ce roman est celui d’une génération dont les perspectives sont incertaines voire douloureuses.
Les deux garçons ne se reconnaissent pas dans cette condition ouvrière qui n’est plus celle de leurs parents et qu’ils subissent sans pouvoir s’en extirper.
Seule Louise, sans renier ses origines sociales,semble capable de trouver une place dans le monde.

L’auteur, ayant vécu les mêmes expériences que ses personnages, leur donne vie en mêlant l’intime et le social sans les réduire à des modèles sociologiques monolithiques: une réussite.
Il est à noter que ce roman est en lice pour le prix Summer.

Vous aimerez aussi:
L’établi, Robert Linhart, un livre qui a fait date sur la vie ouvrière.
https://catalogue.bm-lyon.fr/ark:/75584/pf0001753967?posInSet=2&queryId=4de52d8d-772c-44cb-b9c4-8543ea6a7528

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.