logo-article

Les filles de Salem

Thomas Gilbert

Thomas Gilbert nous invite à une plongée, éprouvante mais sublime, dans la fameuse, sombre et véridique histoire des sorcières de Salem (Nouvelle-Angleterre, 1692).

Dans une petite communauté puritaine, installée en marge des terres «colonisées », au cœur d’une nature sauvage où vivent les Indiens, des jeunes filles tout juste entrées en adolescence et avides de vivre sont confrontées aux principes moraux de la communauté, dirigée de fait par un Pasteur rigide et misogyne, au pouvoir disproportionné, qui n’a de cesse de les réduire en invoquant la sorcellerie. Une hystérie collective se déclenche, à base de dénonciations haineuses et vengeresses qui aboutiront au jugement et à l’exécution par pendaison de plusieurs dizaines de jeunes femmes.

 

 

La narration suit le parcours de la jeune Abigail Hobbs,  qui fut la première à être soupçonnée de collusion avec le Malin, et observe avec précision l’implacable évolution de l’oppression qui se resserre sur  ses amies et elle. Le dessin, au scalpel, et d’une redoutable efficacité, capte alternativement la beauté et l’horreur, l’expressivité des corps et des visages des protagonistes, la présence à la fois sublime et menaçante de la nature… La palette de couleurs, tout en sombre retenue, est parfois traversée de terribles fulgurances lorsque la narration l’exige. On ne sort pas indemne de cet album dont le propos reste malheureusement très contemporain.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *