logo-article

Les affinités électives

Goethe, Johann Wolfgang von

"Laissons à chaque individu la liberté de s'occuper de ce qui l'intéresse, de ce qui lui fait plaisir, de ce qui lui paraît utile ; le seul véritable sujet d'études, pour l'humanité, c'est l'homme lui-même."

Un couple d’aristocrates vivant dans une grande propriété accueille un ami d’enfance du mari et la nièce de l’épouse.

 

Edouard ouvre ses portes au Capitaine et Charlotte à Odile.

 

Alors ce qui doit arriver arriva et la théorie des Affinités électives entre en scène ; elle permet par métaphore de comprendre les relations humaines, selon Goethe.

 

La théorie est la suivante : « deux couples d’éléments AB et CD mis en présence se désunissent pour former entre eux une union nouvelle, AC et BD ».

Ce modèle chimique complexe est pour Goethe une révélation sur la nature humaine.

Mais cette nature s’oppose aux mœurs, aux lois, à la bien séance, à la religion – même si le Céleste est partout présent.

Selon l’auteur :

« L’air frais des champs ; voilà notre vraie place ; il semble que là l’esprit de Dieu entoure l’homme de son souffle, et qu’il soit soumis à une influence divine. »

Et chaque personnage sera à jamais maudit par cette chimie des âmes et du corps.

 

Les Affinités électives est aussi une belle mise en abime des codes sociaux, artistiques, philosophiques de l’époque.

Goethe donne sa version de la société qui l’entoure. Et pour lui, tout est « en fin de compte une acceptation profonde de l’ordre de ce monde. ».

 

Les Affinités électives est un roman plongeant le lecteur dans le style de la tragédie classique où la passion se mêle au malheur d’être.

Les personnages par passion vont à l’encontre de la morale.

Ce roman serait donc plus tragédie classique que romantique. De toute façon, Goethe dédaignait le romantisme, sauf vers la fin de sa vie où il lui fut favorable.

http://www.abc-citations.com/wp-content/uploads/2015/01/goethe1.jpg

Si vous n’avez jamais lu ce roman, lisez-le. Avec son style « classique », il reste facile à aborder.

A voir :

La lumière, l’obscurité, les couleurs selon Goethe.

http://slideplayer.fr/slide/503064/2/images/15/Goethe+cherche+%C3%A0+%C3%A9tablir+les+conditions+dans+lesquelles.jpg

Les affinités électives selon René MAGRITTE.

https://pointespalettespartition.files.wordpress.com/2017/10/art-les-affinitc3a9s-c3a9lectives-renc3a9-magritte.jpg?w=640

« Une nuit je m’éveillai dans une chambre où l’on avait placé une cage et son oiseau endormi. Une magnifique erreur me fit voir dans la cage un oeuf au lieu de l’oiseau. Je tenais là un nouveau secret poétique étonnant ».

Voir l’adaptation au cinéma de Paolo & Vittorio Taviani.

 

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/large/b7/32087.jpg

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *