logo-article

L’énigme de la raison

Hugo Mercier et Dan Sperber

Les sciences cognitives envisagent généralement la raison comme un mécanisme destiné à améliorer la connaissance de notre environnement afin prendre de meilleures décisions. Paradoxalement, de nombreux travaux de psychologie expérimentale ont mis en évidence les multiples biais qui polluent notre perception du réel et nos prises de décisions.

Selon Hugo Mercier et Dan Sperber, ces défaillances ne résident pas dans le mécanisme, mais dans nos mesures. Si l’on évalue le tranchant d’un marteau, évidemment, les performances sont mauvaises. Ils proposent donc de changer de paradigme, et envisagent une théorie argumentative du raisonnement. Le rôle de la raison serait moins de nous informer sur le monde que de justifier nos intuitions auprès de nos pairs. La perspective interactionniste qu’ils proposent, si elle ne fait pas l’unanimité, ouvre néanmoins un certain nombre de pistes stimulantes.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.