logo-article

Le jour où Kennedy n’est pas mort

R.J. Ellory

La vérité est plus forte que tout. Et si...

Dallas, novembre 1963, Lee Oswald va rater sa cible, J.F Kennedy restera vivant… Ainsi, l’histoire se réinvente. L’auteur nous propose, avec talent, de sortir des chemins officiels.

On suit l’enquête de Mitch, journaliste-reporter, autour du  suicide de Jean,  la femme de sa vie .
Cette dernière également journaliste , semblait s’intéresser d’ un peu trop près de J.F Kennedy … Que s’est-il réellement passé ?

Stratégies et jeux de pouvoirs, sa recherche le conduira dans les arcanes les plus sombres de la politique américaine.
L’image de Kennedy n’est pas ménagée. Le président était un personnage complexe, malade, accro au sexe.
On navigue habilement, entre vérité et mensonge : des personnages connus, d’autres, plus fictionnels…

Bon équilibre, entre le côté politique du récit et l’histoire de Mitch,marqué par la guerre de Corée et détruit d’avoir perdu deux fois l’amour de sa vie. Un personnage attachant, en quête de rédemption .

Ecriture fluide, pour un récit haletant, au détours de l’Histoire….

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.