logo-article

La gastronomie au Moyen Age : 150 recettes de France et d’Italie

O. Redon, F. Sabban et S. Serventi

*

Méconnue et injustement moquée (les viandes avariées saupoudrées généreusement d’épices), la gastronomie au Moyen Age se révèle inventive, festive (ex : le pâté de Maitre Martino aux oiseaux vivants), complexe (les savoir-faire comme hacher, broyer, filtrer  piler), subtile (dosage des épices, du sucre, maîtrise des agents liants) et colorée (au point de vue culinaire prédominance de la vue et du goût au Moyen Age, l’odorat étant moins sollicité que de nos jours).

Le livre « La gastronomie au Moyen Age » du XIV et XV siècle, écrit par des historiens, nous invite avec ses 150 recettes adaptées aux contraintes actuelles à un dépaysement culinaire.

La crétonné de pois nouveaux, le poulet au jus de grenade, les beignets de moelle de bœuf ainsi que la gouteuse mousse de pommes au lait d’amande nous conduisent à des expériences inédites dans le temps.

Les recettes des diverses sauces colorées, la sauce bleue céleste d’été ou la sauce cameline de Tournai et les boissons comme l’hypocras nous révèle une culture raffinée au sens esthétique étonnant mais réel.

Une introduction sur l’histoire de la cuisine des XIV et XV siècle pose des éléments de savoir sur le contexte historique culinaire.

Pour aller plus loin :

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es« , In Actuel Moyen Âge

Gastronomie médiévale, exposition en ligne, Bibliothèque Nationale de France

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thèmes :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *