logo-article

Hyperculte

HYPERCULTE

Attention Objet Musical Non Identifié ! La krautmachine franco-suisse d’Hyperculte brasse un paquet de marges musicales dans un trip échevelé venu de l’espace.

Ca cavale sur une contrebasse-batterie obstinée, minimalisme viscéral qui évoque sans détour le primal-punk de The Ex. D’ailleurs, et pour tout dire, Hyperculte est même né d’une première partie d’un concert des immarcescibles hollandais . Le long de cette colonne viennent papillonner des feulements de guitare, des fusées d’archet, et autres sons ou boucles sortis de pédales cosmiques. Et puis des voix perchées sur des textes qui ne le sont pas moins. Entre chanson sous acide à la Fontaine-Areski, punkraut et psychaléïdoscope, Hyperculte donne à son train d’enfer des airs d’apesanteur. Motorique et planant, on ne s’en lasse pas.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.