logo-article

Les Prisonniers de guerre allemands : France 1944-1949

Fabien Théofilakis

Episode mal connu dans la seconde guerre mondiale, le sort des prisonniers de guerre sur le sol Français (un million) est ici décrit et analysé.

A la fin du conflit, le gouvernement provisoire prit le parti de garder le plus de prisonniers le plus longtemps possible : mais comment loger et nourrir ces individus en temps de pénurie ?

Après la logique disciplinaire et les camps de prisonniers (une centaine), viendra la logique économique avec l’utilisation de cette main d’œuvre pour la reconstruction.

Cette étude montre l’importance de ces prisonniers dans les relations diplomatiques franco-allemandes d’après-guerre et le poids du défi du rapatriement.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *